Madagascar: Décision du conseil d'Etat - Changement de maire dans la commune d'Ambodimerana

Tout peut basculer neuf mois après la proclamation des résultats des communales. Des maires déclarés élus par les tribunaux administratifs sont destitués après le verdict du Conseil d'Etat.

C'est le cas de la commune d'Ambodimerana, dans le district d'Anosibe An'ala où le candidat du parti MMM est sorti vainqueur après la requête au sein de la juridiction supérieure. Dans cette commune, le changement du numéro des candidats était le fond du problème lors de la proclamation des résultats par le tribunal administratif de Toamasina.

La plupart des requêtes traitées au Conseil d'Etat sont rejetées faute de la conclusion écrite ou de l'acte de pourvoi en cassation par les requérants. La conformité de la forme de procédure n'est pas respectée.

« Les juges procèdent à la confrontation des pièces ou au recomptage des voix si c'est nécessaire. Dans certains dossiers, la faille est observée au niveau des procès verbaux qui ont été modifiés par les membres de bureau de vote », explique une source.

Après la commune rurale de Bekitro, dans le district de Bekily, c'est la commune rurale d'Ambodimerana à Anosibe An'ala qui a connu la destitution du maire après la décision du Conseil d'Etat.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.