Burkina Faso: 7e législature / Emmanuel Lankoandé - «Burkindlim garantit à Roch quiétude et stabilité»

A quelques mois de la fin de la 7e législature, le groupe parlementaire Burkindlim a marqué une halte pour faire une introspection. Et ce, à l'occasion de ses 2es journées parlementaires de l'année qui ont eu lieu le jeudi 24 septembre 2020 à Ouagadougou.

Réunis sous le thème «Contribution du groupe parlementaire Burkindlim à la stabilité institutionnelle et à la mise en œuvre du programme présidentiel sous la 7e législature », les députés ont fait le point de leurs actions législatives jugées positives.

Selon Emmanuel Lankoandé, son groupe parlementaire a donné au président du Faso et à son gouvernement toute la quiétude nécessaire et la stabilité institutionnelle.

Le groupe parlementaire Burkindlim est constitué de 14 députés issus de 8 partis qui ont rallié le parti au pouvoir pour qu'il ait la majorité parlementaire. A l'occasion de ses 2es journées parlementaires, il a passé en revue les actions de son mandat.

Un bilan que le président du groupe parlementaire, le député Emmanuel Lankoandé, a dressé avec satisfaction.

Analysant avec pragmatisme les préoccupations politiques du moment, il a affirmé que leur groupe parlementaire, par son adhésion à la majorité présidentielle, a joué un rôle historique dans notre pays.

Il a aussi soutenu que sur le plan institutionnel, son groupe parlementaire a donné au président du Faso et à son gouvernement la quiétude et la stabilité institutionnelle dont a besoin tout régime démocratiquement élu.

«Cette stabilité, au-delà de toutes supputations superficielles, aura permis l'adoption de plusieurs instruments administratifs, institutionnels et juridiques qui modernisent notre administration, protègent le citoyen des menaces existentielles et replacent la nation burkinabè dans le concert des nations, où la vie reprend tout son sens», a-t-il indiqué.

Pour lui, cette base politique s'est d'ailleurs renforcée au fil du temps pour être aujourd'hui ce qu'on pourrait appeler la machine électorale mise en branle pour une victoire éclatante de leurs candidats à la présidentielle et aux législatives du 22 novembre prochain.

Et pour le groupe parlementaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), son allié, la coopération a été bonne, selon son président, Alexandre Tapsoba. «Nous avons fait ensemble du bon boulot», s'est-il réjoui.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.