Afrique Centrale: CEEAC - Vers la redynamisation du réseau d'experts en communication environnementale

Le commissaire à l'environnement, ressources naturelles, agriculture et développement rural de la commission de la CEEAC, le docteur Honoré Tabuna, affiche la volonté de redynamiser le réseau des experts en communication environnementale et information en Afrique centrale (RECEIAC).

Le réseau avait été créé en 2013 par le secrétariat général de la CEEAC avec l'appui des ministères en charge de la Communication des onze Etats membres. Il dispose des points focaux dans la sous-région.

Cette stratégie de communication comprendra, entre autres, l'identification des cibles à atteindre, le choix des canaux de communication traditionnels et modernes, à travers lesquels des messages forts et adaptés du département destinés aux Etats, au secteur privé, aux populations, aux partenaires techniques et financiers et des autres bénéficiaires des services du département.

Le commissaire à l'environnement de la commission de la CEEAC compte appliquer aussi la politique de produit, prix, place et promotion ou communication (4P) utilisée dans le marketing-mixte par chaque organisation aussi bien à but lucratif que non lucratif dans le monde.

En rappel, la Commission de la CEEAC instituée par le traité révisé de la communauté est une organisation de service à but non lucratif au bénéfice de l'intégration régionale. La commission va développer sa stratégie de communication à partir de son Plan stratégique 2021-2025.

Selon certains journalistes d'Afrique centrale, la communication environnementale est effectuée de manière disparate et peu coordonnée. En matière de communication environnementale, les meilleures pratiques peuvent se résumer de la manière suivante : informer avec du contenu de qualité, si possible chiffré, puis éduquer en se concentrant sur les plus jeunes, le personnel saisonnier et les visiteurs étrangers enfin sensibiliser sur place en utilisant différents supports physiques, mais également en développant les contacts humains.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.