Madagascar: Conseil d'Etat sur le cas de Faratsiho - Confirmation du jugement rendu par le tribunal administratif d'Antananarivo

Les habitants de Faratsiho vont aller de nouveau aux urnes le 11 décembre prochain pour élire leur maire. (Photo d'archives)

Trois jours successifs, à savoir, depuis mardi jusqu'à hier, des dizaines de dossiers ont été traités par le Conseil d'Etat portant notamment sur le contentieux électoral. Le cas de la commune de Faratsiho a figuré ainsi à l'ordre du jour d'hier. Lors de l'audience, le Conseil d'Etat a confirmé le jugement rendu par le Tribunal Administratif d'Antananarivo qui avait annulé les élections et ordonné la tenue de partielles au niveau de cette commune dans les 120 jours. A titre de rappel, au soir de l'élection, le candidat du MMM est sorti vainqueur mais suite à l'annulation des voix dans certains bureaux de vote, ce ne fut plus le cas.

Droit de participer. Pour ces élections partielles, tous les candidats aux dernières communales dans ladite localité ont le droit de participer. Notons qu'après une courte pause, le conseil d'Etat va reprendre de nouveau les dossiers concernant les contentieux sur les municipales et les communales. L'objectif est d'évacuer les dossiers sur le scrutin du 27 novembre 2019 avant les sénatoriales du 11 décembre prochain.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.