Congo-Brazzaville: Gastronomie - Un chef cuisinier congolais au pays de la philosophie du bien-être

Le chef cuisinier congolais Christian, installé au Danemark, ajoute à la philosophie de vie "le hygge " et au plat national danois, le "Stegt flæsk ", recette du porc croustillant à la sauce au persil et aux pommes de terre, un service à la carte culinaire métissée.

Le pays hôte du Congolais résidant à Odense est connu, dans le référencement des mesures publiées par l'ONU, comme se situant, depuis plusieurs années, le premier en tête des pays les plus heureux du monde.

De son vrai nom Christian Olivier Kihoulou, le chef cuisinier est entré dans le monde des fourneaux grâce aux sages conseils de son frère et il lui en sait gré. Il se souvient que celui-ci, rentré de France, l'avait convaincu de suivre la formation nécessaire pour devenir cuisinier juste après l'obtention de son bac.

" J'ai vu des jeunes à la superbe allure habillés en cuisinier, à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle à Paris, et c'est un métier noble ! ", lui avait-il dit, le motivant de surcroît à s'engager dans cette voie où le chômage pourrait ainsi être évité en travaillant dans un restaurant ou à son propre compte.

À 22 ans, il quitte le Congo avec, dans ses bagages : un CAP en cuisine, un DTC, diplôme de technicien de cuisine, diplômes obtenus à Sueco, l'école d'hôtellerie de Pointe-Noire, et une licence en management et tourisme. Son périple commence par le Maroc pour améliorer sa formation en cuisine. Par amour des langues étrangères, il opte pour la Suède où il continue son parcours culinaire. Il s'y installe et y travaille durant près de 3ans.

Ensuite, il se rend au Danemark, à Odense. En respect du protocole d'intégration dans les pays scandinaves, le Congolais se plie à la règlementation en vigueur. Il reprend ses formations de base du " parfait immigré intégré ".

Devenu chef cuisinier, Christian affiche désormais une expérience de près de 10 ans dans le métier. Il se dit capable d'associer les saveurs diététiques et de contribuer à la cuisine moderne en apportant une touche nutritionnelle de la cuisine congolaise et africaine de son enfance.

Au Danemark, il a lancé un service traiteur africain et européen disponible pour toute l'Europe pour les événements tels que : mariages, baptêmes, anniversaires, grandes fêtes en famille et autres réjouissances culinaires. A chaque prestation, il propose une cuisine moderne et créative s'inspirant de mets tant africains qu'européens.

Pour ce qui concerne ses projets au Congo, il compte, entre autres, ouvrir une grande école gastronomique où, espère-t-il, il aura l'opportunité de former les élèves /étudiants, partageant avec eux ses méthodes et son savoir-faire. Il pense également élargir son entreprise au niveau du Congo afin d'apporter une pierre à l'édifice en guise de reconnaissance au pays qui lui a donné, en 2009, une base solide, ce qui lui a permis de réussir et de s'épanouir dans son métier actuel.

" Ce sera aussi l'occasion de valoriser les produits gastronomiques purs, produits de la faune et de la flore du Bassin du Congo", confie-t-il.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.