Angola: L'enquête sur la simplification des documents commence en octobre

Luanda — L'enquête sur le projet de simplification des documents dans l'administration publique en Angola commence le 1er octobre.

S'adressant mercredi à la presse, à l'issue de la réunion de la Commission interministérielle pour la réforme de l'État, le ministre d'État et chef de la Maison civile du Président de la République, Adão de Almeida, a déclaré que, pour soutenir la enquête, il est prévu la création d'une plateforme numérique.

Il a précisé que dans cette plateforme, les utilisateurs présenteront leurs avis sur les services publics et la dynamique des procédures dans l'administration publique.

Le ministre a fait savoir que l'idée était d'avoir la perception des citoyens sur les actes de l'administration publique.

"Nous allons adopter un ensemble de mesures pour comprendre du citoyen quelles mesures doivent être adoptées, quels sont les documents les plus difficiles à traiter", a déclaré le gouvernant à l'issue de la réunion présidée par le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço.

Parmi les mesures à adopter, dans le cadre de l'enquête, Adão de Almeida considère qu'il est essentiel de connaître, également, quelles sont les bureaucraties inutiles afin de trouver plus facilement des solutions.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.