Congo-Kinshasa: La France tient au renforcement des capacités des parlementaires congolais

Approfondir la diplomatie parlementaire entre la République Démocratique du Congo et la France est l'un des objectifs majeurs d'une session de formation organisée par l'Ambassade française, le 21 septembre 2020 à Kinshasa, à l'attention des députés nationaux congolais, toutes tendances confondues.

Une initiative saluée par la Présidente de l'Assemblée nationale de la RDC, Jeanine Mabunda, qui remercie la République de France pour son engagement d'outiller et renforcer la capacité des élus nationaux avec des connaissances spécifiques dans le cadre de leur exercice parlementaire. L'idéal est de permettre aux élus du peuple d'élever le niveau du débat et aussi d'accomplir avec dextérité leur mission durant leur mandature.

Les élections du 30 décembre 2018 en République Démocratique du Congo ont permis le renouvellement des instances exécutives et législatives du pays.

A l'Assemblée nationale, l'arrivée de très nombreux néo-députés, toutes tendances confondues, a profondément renouvelé l'Hémicycle.

Dès l'installation de la nouvelle législature en septembre 2019, la France s'est engagée à soutenir le renforcement des capacités de nouveaux députés à travers des formations (légistique, prise de parole en public, rôle de l'assistant parlementaire, relation avec les administrés, etc.) et la réalisation d'un guide pratique du parlementaire congolais.

Ce soutien de la France s'inscrit dans le cadre du partenariat RDC-France renouvelé lors de la rencontre entre les présidents Tshisekedi et Macron, à Paris, en novembre 2019.

Il faut noter que les activités liées à ce projet sont menées par l'Institut Alternatives et Initiatives Citoyennes pour la Gouvernance démocratique et en collaboration avec le réseau des jeunes parlementaires congolais.

Ainsi, la France soutient la formation de nouveaux députés congolais dont la majorité siège pour la première fois au Parlement.

François Pujolas, Ambassadeur de France en RDC, a participé à la cérémonie du lancement de cette session de formation placée sous la présidence de Mme l'Honorable Jeanine Mabunda, ainsi qu'au vernissage du guide pratique du parlementaire congolais. L'activité s'est déroulée en présence de l'Honorable Auguy Kalonji, président du réseau des jeunes parlementaires de RDC.

A cette occasion, le Chef de la diplomatie française en RDC a rappelé aux élus du peuple la quintessence de cette session de formation. «Le partenariat entre la République démocratique du Congo et la France est global. Il couvre ainsi de nombreux aspects de la vie politique et sociale de nos deux pays, dont l'activité parlementaire», a souligné l'Ambassadeur français.

Toutefois, il a salué la volonté réformatrice de la présidente de l'Assemblée nationale de la RDC et en particulier son souhait d'approfondir la diplomatie parlementaire. François Pujolas a tenu surtout à encourager Mme Jeanine Mabunda pour son engagement en faveur des droits de l'Homme, de la lutte contre la corruption ou encore de l'amélioration du climat des affaires. Evidemment, la France a soutenu son discours d'ouverture de la session parlementaire, le 15 septembre dernier.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.