Congo-Kinshasa: Forum sur «La performance dans la gouvernance de la Nation» - Sylvestre Ilunga recommande le « Travailler ensemble » pour un épanouissement collectif

Fin du Forum sur « La Performance dans la Gouvernance de la Nation » ouvert il y a quatre jours à Kinshasa. Ce jeudi 24 septembre 2020, le Premier ministre Ilunga Ilunkamba a présidé la cérémonie de clôture de ces assises organisées par la Coordination pour le Changement des Mentalités (CCM), l'Agence de Prévention de Lutte contre la Corruption (APCL) et l'Association pour l'Accès à la Justice (ACAJ). Plusieurs recommandations pertinentes ont été formulées à l'issue de ce Forum. Satisfait du travail produit par les organisateurs et les participants, le chef du Gouvernement a souligné que c'est dans la pluridisciplinarité, la confiance et la solidarité que la bonne gouvernance, gage de la démocratie se construit.

"Travailler ensemble apparaît dès lors comme la meilleure des garanties d'un épanouissement collectif", a-t-il relevé.

En effet, quatre jours ont permis aux participants, provenant de toutes les couches socioprofessionnelles et venus de 26 Provinces de la RDC, de produire des recommandations à soumettre au Président de la République, et cela conformément aux 4 thèmes traités lors de ces assises.

Recommandations phares

Parmi les recommandations phares, l'on note le strict respect de la Constitution, la promotion de l'Etat visionnaire, stratégique et protecteur des droits de l'homme, la promotion des dirigeants répondant aux critères du Patriotisme et respectueux des biens publics, mais aussi la digitalisation de la chaîne des recettes publiques.

Il ressort, par ailleurs, toujours dans le lot des recommandations, la diversification des sources des recettes publiques, l'installation de Directions des Régies Financières dans toutes les nouvelles Provinces, l'adoption de la loi de lutte contre la Corruption, l'intégration des enseignements d'éthique et de bonne gouvernance dans les cycles scolaires et académiques, la restructuration de la Banque Centrale du Congo, l'amélioration des conditions Socio professionnelles des Agents et Fonctionnaires de l'Etat, la réforme de la DGDA, l'adoption d'une loi déterminant les conditions de l'Amnistie et autres.

Le Chef du Gouvernement Central, qui s'engagé à transmettre toutes ces recommandations au Chef de l'Etat pour des instructions conséquentes, s'est félicité de ces recommandations. Ainsi, a-t-il exhorté surtout les participants à faire la restitution de toutes les recommandations phares au sein de leur sphère d'activités quotidiennes respectives.

La Pros.

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT A L'OCCASION DE LA CLOTURE DU FORUM SUR LA PERFORMANCE DANS LA GOUVERNANCE DE LA NATION

Kinshasa, 24 Septembre 2020

Honorable Présidente de l'Assemblée Nationale,

Honorable Président du Sénat,

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature,

Monsieur le Président du Conseil Économique et Social,

Messieurs les Présidents des Institutions d'Appui à la Démocratie,

Honorables Députés et Sénateurs,

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,

Distingués Invités,

Mesdames et Messieurs les participants.

L'honneur m'échoit de procéder, ce jour, au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat, à la clôture du Forum national sur « La Performance dans la gouvernance de la Nation » qui vient de se tenir, ici même, au Fleuve Congo Hôtel, du 21 au 24 septembre 2020.

L'organisation de ce Forum, en étroite collaboration avec les experts de la Présidence de la République, constitue en effet l'acte inaugural d'une coopération étroite, dynamique et fructueuse que le Chef de l'Etat a toujours voulue entre la société civile et la société politique, visant à rompre les chaines de méfiance, parfois de haine et de suspicion qui ont longtemps rongé les rapports entre ces deux segments essentiels de la société congolaise.

Le pacte républicain ainsi scellé, traduit, dans les faits, son engagement de faire du partenariat gouvernants-gouvernés, l'épine dorsale sur laquelle doit se greffer toute quête des solutions durables et bénéfiques en faveur du peuple.

Je voudrais donc féliciter les organisateurs qui n'ont ménagé aucun effort pour garantir une organisation appréciable du présent Forum.

De même, je voudrais saluer, ici, la sollicitude dont ont fait montre des éminents professeurs et scientifiques congolais qui ont donné le maximum d'eux-mêmes pour bonifier les participants en matière de maîtrise des outils de la bonne gouvernance au service de la maximisation des ressources publiques, et de la lutte permanente contre la corruption et les détournements des deniers publics.

Qu'il me plaise enfin de féliciter tous les participants à ce Forum pour leurs contributions actives et mutuellement enrichissantes.

Mesdames et Messieurs,

Lors de la cérémonie d'ouverture, j'ai eu l'occasion de délivrer un message dont j'ai le sentiment qu'il ait rencontré un écho favorable parmi vous. J'ai le sentiment que, grâce au dévouement et à l'engagement aussi bien des intervenants que des participants, le Forum a été un moment fort de partage, d'expression civique et patriotique.

La détermination dont tous, vous avez fait preuve, démontre à suffisance votre degré de conscientisation face aux enjeux de la lutte en faveur de la bonne gouvernance en République Démocratique du Congo et la nécessité, pour chaque congolaise et chaque congolais, d'y contribuer activement, car il en va de la survie de notre pays.

C'est du reste ce sentiment partagé qui ressort du rapport général de ce Forum dont l'économie vient de nous être présentée ici.

La mixité qui a caractérisé vos échanges traduit la complémentarité, la transversalité des missions au service de l'intérêt général. Gardez cette créativité, cette cohésion, ainsi que cette envie de « faire ensemble », quel que soit votre camp politique, social ou économique.

Mesdames et Messieurs,

Les différents panels qui ont constitué le substrat du Forum qui se clôture ce jour se sont focalisés sur les problématiques suivantes :

La reconstruction de l'Etat de Droit et profil des dirigeants ;

La mobilisation des ressources publiques, gestion et redevabilité ;

Les mécanismes de lutte contre la corruption, blanchiment des capitaux et détournement des deniers publics ;

Le règlement des arriérés fiscaux et non fiscaux : amnistie ou transaction ?

Je me réjouis des recommandations pertinentes qui viennent d'être présentées.

En effet, ce sont vos valeurs partagées qui ont permis un consensus autour de vos délibérations. Vous avez su prouver que c'est dans la pluridisciplinarité, la confiance et la solidarité que la bonne gouvernance, gage de la démocratie se construit. Travailler ensemble apparait dès lors comme la meilleure des garanties d'un épanouissement collectif.

Etant donné le caractère transversal et multisectoriel des recommandations formulées, je m'engage à les transmettre à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat, pour des instructions conséquentes en ce qui concerne leurs analyse et appropriation progressives au sein des différentes structures étatiques.

Au regard de ce qui précède, il ne me reste plus qu'à souhaiter que les outils de bonne gouvernance, ainsi mis à la disposition des participants, fassent l'objet de restitution au sein de leurs sphères d'activités respectives de façon à multiplier le nombre de bénéficiaires et surtout permettre à notre pays de ne jamais baisser la garde face à la corruption qui compromet tout développement.

C'est donc sur cette note d'espoir que je déclare, au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat, clos le Forum national sur « La performance dans la gouvernance de la Nation ».

Je Vous Remercie.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.