Congo-Kinshasa: Biosécurité dans les fermes et marchés de volailles vivantes - La FAO renforce en capacité les marchands et aviculteurs

Dans le but de limiter la propagation des virus de l'influenza aviaire, la FAO à travers son programme de soutien au Global Health Security Agenda (GHSA), organise une formation des Aviculteurs et Marchands de volailles sur la grippe aviaire et l'application des mesures de Biosécurité. C'était ce jeudi 24 septembre dans le Laboratoire Vétérinaire Centre de Kinshasa (LVC) dans la commune de la Gombe. Le Secrétaire général au ministère de la Pêche et Elevage, représentant le ministre de tutelle, a donné le go symbolisant l'ouverture l'officielle de cet atelier de renforcement des capacités.

Dans son mot de circonstance, le Secrétaire général au ministère de la Pêche et Elevage qui a officialisé la tenue de ces assises, a invité, au nom de son autorité hiérarchique, les participants à cet atelier à profiter des enseignements dispensés et d'en faire un usage quotidien dans leurs exploitations (fermes) respectives.

A l'en croire, ce genre de formations axées sur la biosécurité et les normes en agriculture par rapport à la grippe aviaire doivent se tenir plusieurs fois au courant de cette année, question d'améliorer la biosécurité dans les fermes et les marchés de volailles vivantes en République Démocratique du Congo.

Pour sa part, le Dr Buka Marcel, le nouveau Chef pays du Centre des urgences de la FAO pour la lutte contre les maladies animales transfrontalières (ECTAD) en RDC, a indiqué dans son discours d'ouverture, qu'au cours de cette formation les participants seront renforcés en capacité sur la grippe aviaire et l'application des mesures de biosécurité.

Il a, par ailleurs, profité de l'occasion pour remercier le Gouvernement de la RDC et l'USAID pour le soutien apporté à la lutte contre les maladies émergentes dans le monde et particulièrement pour les facilités reçus par la FAO pour la mise en œuvre de son programme.

La FAO à pied d'œuvre

Faudrait également souligner que tous les participants à cet atelier de renforcement des capacités ont été dotés des manuels développés par la FAO sur les mesures de biosécurité dans les fermes et dans les marchés à volailles vivantes.

Satisfait de cette initiative, les participants à cette formation n'ont pas tardé à partager leurs attentes quant à ce. Selon l'un d'entre eux, il reste convaincu qu'à l'issue de cette formation, les participants seront à même d'améliorer leur manière de pratiquer l'Elevage, question d'éviter la prolifération des maladies infectieuses émanant de l'aviculture.

Il sied de signaler que cette activité s'inscrit dans le cadre de l'appui de la FAO à travers son programme de soutien au Global Health Security Agenda (GHSA) financé par l'USAID qui prône d'approche santé dans le but de susciter la synergie des acteurs de santé, mais également d'améliorer les capacités d'interventions des pays pour un monde sécurisé contre les menaces des maladies infectieuses.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.