Gambie: Darboe accuse le président Barrow de ne pas donner la priorité au projet de constitution

25 Septembre 2020

Le secrétaire général et leader du Parti Démocratique Uni, Ousainou Darboe, a accusé le Président Adama Barrow de ne pas défendre, soutenir et donner la priorité au Projet de Constitution 2020.

Dans une déclaration au cours d'une conférence de presse ce mardi aux alentours de Kairaba Avenue, Mr Darboe a affirmé que le Chef de l'Etat et le reste de son Cabinet n'ont fourni aucun effort pour démontrer l'importance de l'adoption d'une nouvelle constitution pour la Gambie après réception du document.

" A la réception du document, le Président n'a en aucun moment pris l'initiative de s'adresser à la nation sur l'importance et l'envergure de cette priorité nationale " a affirmé le leader de l'UDP.

Poursuivant, Darboe a déclaré que son gouvernement et ses conseillers ont plutôt publiquement attaqué et dénigré le Projet de Constitution, et cela, de manière cynique et indigne.

" Aucun membre de l'éxécutif n'a apporté son soutien au Projet de Constitution après la présentation du document à l'Assemblée Nationale."

Selon les spéculations, la majorité des Membres du Parlement ont voté contre ce projet de loi car il ne permettait pas au Président Barrow de contester un troisième mandat en 2026 au cas où il serait réélu en 2021.

Un grand nombre des Membres de l'Assemblée Nationale a demandé des clarifications sur certaines clauses du projet de loi, tout en indiquant que leur décision d'apporter leur soutien ou non au projet de loi dépendrait des clarifications et justifications du Ministre de la Justice.

Cependant, Mr Darboe et certaines sections de la société ont exprimé leur déception concernant la démarche du Procureur General, qui a récemment présenté le projet de loi aux législateurs.

" Il a été particulièrement décevant de voir le Procureur General et Ministre de la Justice, qui a présenté le projet de loi devant le Parlement, abandonner la législation aux soins des députés tout en demontrant une certaine indifférence et apathie quant à l'adoption d'un projet de loi qu'il a lui-même présenté à l'Assemblée Nationale."

Sa performance à l'Assemblée Nationale ainsi que la posture et l'attitude des membres de l'exécutif trahissent les rêves et aspirations de l'écrasante majorité du peuple gambien qui a fourni un effort considérable en vue de constituer, modeler et mettre en place un Projet de Constitution libéral et moderne.

Il a invité les organisations et groupes de la société civile ainsi que les partenaires de première ligne à demander des réponses concernant le rejet du projet de constitution car il ne représente aucunement les objectifs, vœux et aspirations du peuple.

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.