Cameroun: Kribi - Des semences de maïs pour 5000 familles

Cinq tonnes de cet intrant ont été distribuées dans le département de l'Océan le week-end dernier.

L'esplanade de la préfecture de Kribi était noire de monde le 18 septembre 2020. Elite politique, autorités religieuses et traditionnelles et quelques jeunes agriculteurs du département sont venus recevoir, des mains du préfet de l'Océan, Antoine Bisaga, des semences de maïs à forte productivité.

Au cours de sa récente visite de travail dans l'Océan, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbaïrobe avait émis le vœu de voir créer autour de la cité balnéaire, nouvelle ville industrielle, des plantations de produits de grande consommation, surtout des cultures à cycle court. Le but étant d'avoir une disponibilité des vivres alimentaires à tout moment. Un appel auquel a répondu l'Association pour le développement du département de l'Océan (Addo). Le président de cette association, le ministre Jules Doret Ndongo a mis à la disposition des populations du département cinq tonnes de semences traitées de maïs jaune. D'après les experts, cette variété, une fois mise en terre, peut être récoltée au bout de 70 à 90 jours. Et on récolte alors 4 à 6 tonnes de maïs par hectare cultivé.

C'est environ 5000 familles dans les neuf arrondissements de l'Océan qui recevront ces semences certifiées. Pour Appolinaire Penda, secrétaire général de l'Addo, l'opération vise à renforcer la sécurité alimentaire par une production abondante de maïs de qualité, lutter contre la vie chère et garantir les stocks.

La ceinture agricole autour de la ville de Kribi est en train de se développer progressivement. Les plantations de pomme de terre, macabo et autres tubercules sont créées. Et pour accompagner le gouvernement dans son programme, Antoine Bisaga a initié le projet : « un chef de village, un champ ».

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.