Sénégal: Le cercle mess des officiers porte désormais le nom du colonel Emmanuel Gomis

Dakar — Le cercle mess des officiers (CMO), un espace de détente et de convivialité pour le personnel des armées, a été baptisé vendredi au nom du colonel Emmanuel Gomis (1932-1996), a constaté l'APS.

Le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, a dévoilé la plaque commémorative du CMO lors d'une cérémonie de baptême en présence de plusieurs officiers militaires, dont le chef d'état-major des armées, le général de corps aérien Birame Diop, et le commandant de la zone militaire numéro 1, le colonel Elhadji Malick Diagne.

L'édifice abrite maintenant un espace vert, un parking et une piscine. Son bâtiment principal, constitué de trois niveaux, a été rénové.

"Cet hommage est à la hauteur du rang de ce militaire dont le parcours est indissociablement lié à l'histoire militaire du Sénégal", a dit Sidiki Kaba, parlant du baptême du CMO au nom du colonel Emmanuel Gomis.

Selon M. Kaba, cet officier militaire a été incorporé dans l'armée française avant de se mettre au service de l'armée sénégalaise, le 10 octobre 1960, quelques semaines après l'accession du Sénégal à l'indépendance.

"Il s'est toujours distingué par ses qualités d'instructeur, commandant partout où il a eu à servir (Kaolack, Saint-Louis et Ziguinchor)", a-t-il rappelé.

Le colonel Gomis fut "un modèle d'intégrité, de désintéressement et de dévouement", a ajouté le ministre des Forces armées.

Le colonel Elhadji Malick Diagne s'est réjoui de la rénovation de "ce symbole fort des armées, particulièrement pour la garnison de Dakar (la zone militaire numéro 1)".

Il a promis de veiller à l'entretien permanent du cercle mess des officiers Emmanuel-Gomis.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.