Maroc: Le détenu (S.R) est placé dans une cellule d'isolement sur sa demande (Mise au point)

Rabat — L'administration de la prison locale Ain Sebaâ 1 a indiqué, vendredi, que le détenu (S.R) est placé dans une cellule d'isolement sur la base d'une demande qu'il avait faite lors de son incarcération dans cet établissement.

Dans une mise au point en réaction aux "allégations contenues dans le communiqué d'une association qui prétend défendre les droits de l'Homme" au sujet du prisonnier (S.R), l'administration de l'établissement pénitentiaire précise que la cellule dans laquelle est placé le concerné est dotée de toutes les conditions d'hébergement requises et est équipée d'une télévision lui permettant de suivre plusieurs chaînes satellitaires.

Le détenu en question, poursuit-on de même source, "a bénéficié de deux visites familiales: la première le 22/07/2020 et la seconde le 11/08/2020 et ce, avant la suspension des visites dans tous les établissements pénitentiaires dans le cadre de l'épidémie du Covid-19, ajoutant que des membres de sa famille (sa femme et son gendre) ont ensuite visité l'établissement à six reprises, dont la dernière le 23/09/2020, pour lui remettre des livres, vêtements et autres.

Il est également en contact permanent avec son avocat, avec qui il s'est concerté à 28 reprises jusqu'au 21/09/2020, ajoute la mise au point.

L'administration de l'établissement pénitentiaire affirme en outre que ce détenu communique régulièrement avec les membres de sa famille via la ligne téléphonique fixe de la prison et bénéficie d'une récréation quotidienne d'au moins une heure conformément à la loi, d'autant qu'il jouit de ses droits à la douche à l'eau chaude selon le programme et à chaque fois qu'il en fait la demande, ajoutant que le détenu a également eu des papiers et des stylos en nombre suffisant pour rédiger ses correspondances.

Concernant son état de santé, la mise au point indique que depuis son incarcération, le prisonnier bénéficie de l'assistance médicale nécessaire et reçoit les médicaments qui lui sont prescrits par le médecin traitant et d'autres que lui apporte sa famille, après contrôle du médecin de l'établissement.

Ainsi, ce détenu n'aura fait l'objet d'aucun mauvais traitement et il jouit, à l'instar des autres prisonniers, de l'ensemble de ses droits garantis par la loi, indique l'administration de la prison locale Aïn Sebaâ 1, notant que l'association susmentionnée, "en véhiculant de telles allégations mensongères, fait montre à nouveau que ses aspirations sont loin de la défense des droits de l'Homme et que son objectif est de dénigrer l'action des institutions et d'induire en erreur l'opinion publique au service de ses agendas suspects".

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.