Afrique: Portefeuille BAD au Cameroun - On veut améliorer les performances

Un atelier organisé du 21 au 23 septembre dernier à Ebolowa par le bureau pays de la Banque africaine de Développement pour renforcer les capacités des acteurs locaux.

Renforcer les capacités des acteurs camerounais afin d'améliorer la performance opérationnelle des projets du portefeuille de la Banque africaine de développement (BAD) et renforcer l'efficacité du développement au Cameroun. Tel est l'objectif d'un atelier de trois (21-23 septembre 2020), sur le Renforcement institutionnel et clinique fiduciaire (RICF), organisé par la Banque à Ebolowa. Cet atelier, placé sous la coordination de l'Institut africain de développement (Ecad) était organisé en collaboration avec plusieurs départements clés concernés par la thématique. Une cinquantaine de participants ont pris part à cette session, parmi lesquels des coordonnateurs de projets financés par la Bad au Cameroun, des responsables de passation de marchés, des chargés de gestion financière et de décaissement, des responsables de suivi-évaluation des cellules d'exécution des projets ainsi que des hauts responsables du ministère de l'Économie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (Minepat) du Cameroun, entre autres.

La coordonnatrice en chef du RICF à Ecad, Ann Sow Dao a indiqué que l'organisation du RICF se veut préventive et curative afin de maximiser l'impact de développement du programme-pays du Cameroun. Solomane Koné, responsable du bureau-pays de la BAD au Cameroun, également directeur général par intérim pour l'Afrique centrale, a rappelé que la mise en œuvre des conclusions de l'atelier, lieu de dialogue entre les deux parties, contribuerait à l'efficacité de la gestion des projets cofinancés par la Banque dans le pays ainsi qu'à l'amélioration de la capacité d'absorption du pays. Quant à Dorothy Tataw Bekolo, directrice de l'Intégration régionale au Minepat, a invité les participants à tirer le maximum de profit de cette opportunité d'apprentissage afin d'assurer une bonne gestion de leurs projets respectifs.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.