Afrique: Climat - Un sommet pour faire pression

Le sommet en faveur du 5e anniversaire de l'Accord de Paris se tiendra le 12 décembre en vue de faire pression pour une action plus grande en matière de climat.

L'annonce a été faite le 24 septembre lors d'une table ronde sur le changement climatique organisée en marge du débat de haut niveau de la 75e assemblée générale par le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, et le Premier ministre britannique, Boris Johnson, co-organisateurs. Ces assises réuniront les dirigeants du monde entier.

Au cours de cette semaine, la Chine et l'Union européenne ainsi que des entreprises et des autorités locales du monde entier ont réitéré leur engagement en faveur de l'action climatique.

Le monde est cependant encore loin de la bonne voie pour limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5 °C, mais les annonces récentes ont envoyé un signal fort indiquant que la décarbonisation de l'économie mondiale est de plus en plus irréversible et offre d'énormes avantages à ceux qui agissent de manière décisive.

« Nous avons des champions et des solutions tout autour de nous, dans chaque ville, entreprise et pays. Mais l'urgence climatique est totalement présente et nous n'avons pas de temps à perdre. La réponse à notre crise existentielle est une action rapide, décisive et élargie, ainsi que la solidarité entre les nations », a déclaré le secrétaire général.

Des données récentes montrent que les concentrations de gaz à effet de serre atteignent des niveaux records et que les impacts climatiques tels que les feux de forêt, les ouragans, la pollution atmosphérique, les sécheresses et les inondations s'aggravent à une échelle sans précédent, détruisant des vies, des emplois et des entreprises.

Pour l'événement de décembre, les gouvernements nationaux seront invités à présenter des plans climatiques plus ambitieux et de meilleure qualité, ainsi que des plans de relance pour la Covid-19, de nouveaux engagements financiers et des mesures visant à renforcer la résilience qui sont alignés sur les contraintes du réchauffement climatique à 1,5° C et sur la dynamique des Objectifs de développement durable.

L'événement réunira des dirigeants de tous les niveaux de gouvernement ainsi que du secteur privé et de la société civile, pour présenter de nouvelles mesures qui stimuleront l'ambition et l'action.

La Conférence des Nations unies sur le changement climatique, la COP26, devait se tenir en décembre à Glasgow, mais a dû être reportée à novembre 2021 en raison de la pandémie de Covid-19.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.