Cameroun: Sûreté nationale - Des attestations pour de nouveaux gradés

La cérémonie présidée hier à Yaoundé par le commissaire divisionnaire Jean Marie Mvogo, Inspecteur général, au nom du Dgsn, Martin Mbarga Nguele.

Ils font partie de ceux promus en 2019 à titre exceptionnel par le président de la République, Paul Biya pour leur bravoure et leur professionnalisme. Dans la short-list, l'on retrouve Axelle Nerra Nganso. La gardienne de la paix de 1er grade, promue inspecteur de police avait à l'époque, neutralisé à Yaoundé, quatre malfrats dans un taxi, au péril de sa vie. Les huit autres ont failli passer de vie à trépas dans la région du Sud-Ouest, alors qu'ils allaient assurer la sécurité d'une localité. Quatre de leurs collègues ont trouvé la mort à la suite de l'explosion d'un engin pendant cette opération.

C'est aux lendemains de ces évènements que le chef de l'Etat, chef suprême des forces de police, a décidé de saluer et d'encourager de tels actes de bravoure, en les honorant à titre exceptionnel. Les gardiens de la paix de l'époque sont devenus des inspecteurs de police, les inspecteurs ont été faits officiers de police, pendant que les officiers sont désormais commissaires.

Avant que les neuf promus (un commissaire, deux officiers et six inspecteurs) n'ouvrent ce nouveau chapitre de leur vie, ils sont passés par un stage de recyclage de sept semaines à l'Ecole nationale supérieure de police (Ensp). Ce cursus de formation décidé par le Délégué général à la Sûreté nationale (Dgsn) a démarré le 29 février 2020 et il visait à habiliter les intéressés aux fonctions et rôles attachés à leurs nouveaux grades.

Pendant une formation menée en deux phases, ils ont reçu des connaissances sur la sécurité publique, les renseignements généraux, la police judiciaire, l'administration et sur la gestion du stress post-traumatique. D'après le commissaire divisionnaire, Thomas Assiga, directeur de l'Ensp, « il s'est agi pendant ce stage de recyclage, de les aider à connaître et à comprendre leur place dans le dispositif de la Sûreté nationale, aussi bien en tant qu'agent que responsable.»

Avant de leur de remettre leurs attestations de fin de stage, l'Inspecteur général à la Dgsn a indiqué que la cérémonie célébrait l'excellence. Car les lauréats ont posé un ensemble d'actes qui ont suffisamment honoré la police, marqué positivement la Sûreté nationale. Le commissaire divisionnaire Jean Marie Mvogo a ainsi dit aux promus qu'ils sont condamnés à toujours poser des actes positifs. Ils sont désormais des policiers exceptionnels. « Vous êtes maintenant des modèles du bon travail. Persévérez dans ce sens », a-t-il martelé. Des mots qui n'ont pas laissé les promus indifférents. Le commissaire de police Bleriot Batheu, a alors indiqué que « cette distinction les galvanise davantage. »

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.