Angola: Le Gouvernement annonce des projets structurants

Luanda — Le Gouvernement angolais a annoncé, jeudi, à Luanda, son intention d'exécuter plusieurs projets structurants, encore en étude, selon le ministre de l'Economie et de la Planification, Sérgio Santos.

Le gouvernant s'adressait à des journalistes à l'issue d'une réunion de la Commission économique du Conseil des ministres, dirigée par le Président de la République, João Lourenço.

Selon le ministre, le Gouvernement s'apprête à attribuer à des hommes d'affaires nationaux et étrangers, d'ici 2021, plusieurs projets à caractère social et économique, dans le cadre de partenariats public-privés.

Parmi les études, selon lui, figure le proet de construction d'une autoroute dans le couloir Nord-Sud, qui reliera les provinces de Zaire et de Cunene, sur une extension d'environ 1 400 kilomètres.

Dans ce même cadre, l'Angola avait annoncé, il y a plusieurs années, un méga-projet routier pour relier les provinces angolaises de Cabinda et de Zaire, qui était resté une lettre morte.

D'autres projets annoncés par le ministre Sérgio Santos sont, entre autres, liés aux liaisons du Chemin de fer de Luanda à la région frontalière de Léua (Moxico), avec la République démocratique du Congo (RDC) et de Moçamedes (Namibe) à " Victoria Falls "au Zimbabwe.

Le programme prévoit également l'amélioration de la décharge sanitaire de Munlevos, à Luanda, le développement et l'exploitation des Pôles de développement touristique de Cabo-Ledo (Luanda) et d'Okavango (Cuando-Cubango), ainsi que la gestion des centres agro-écologiques.

Des opérations de partenariat public-privé sont également prévues pour la construction, l'exploration et la mise en valeur hydroélectrique du tronçon international du fleuve Cunene. Le ministre a également annoncé l'attribution de projets d'exploitation hydroélectrique de Chicapa II, à Saurimo, qui fourniront de l'énergie à la région et soutiendront les opérations minières.

Il est également prévu d'approvisionner en eau les provinces de Cabinda et de Luanda, de construire un nouveau pont sur le fleuve Kwanza et de développer des projets de péage dans les zones frontalières.

Toujours selon le ministre, le Gouvernement prévoit également de construire des plates-formes logistiques dans les zones de Caála (Huambo), Lombe (Malanje), Luvo et Soyo, ces deux dernières localités dans la province de Zaire.

Selon le ministre de l'Économie et de la Planification, le Gouvernement angolais profitera de ces investissements et partenariats pour promouvoir le développement économique du pays. Lors de la session de jeudi, la Commission économique du Conseil des ministres a approuvé les règles de gestion des réserves techniques et d'actifs de l'Institut national de sécurité sociale.

A propos, la ministre de l'Administration publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MAPTSS), Teresa Dias, a évoqué la réglementation de la gestion des actifs de la Sécurité sociale et les règles qu'elle établit, dans le cadre de l'application des investissements.

Elle a informé que l'Exécutif souhaite qu'à l'avenir, tout actif financier ou patrimonial que la Sécurité sociale entend réaliser, en termes d'investissement, rentre dans le champ d'action de ces règles et normes prévues dans ce règlement.

En ce qui concerne le régime de protection sociale obligatoire pour les travailleurs de l'agriculture, de la pêche et des petites activités, la gouvernante a déclaré que le projet vise à les développer et à les protéger socialement.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.