Cameroun: Yaoundé - La dernière tournée du préfet

Les obsèques de Jean Claude Tsila ont débuté hier avec la levée de corps à l'Hôpital général de Yaoundé en présence de Naseri Paul Bea, gouverneur de la région du Centre et représentant personnel du président de la République.

Yaoundé ! La capitale camerounaise s'est parée depuis de nombreux jours de banderoles pour un ultime adieu à un homme : Jean Claude Tsila, jusqu'au 12 août dernier, préfet du département du Mfoundi et dont le chef-lieu ville, Yaoundé, est le siège des institutions de la République. A travers les messages de ces banderoles, les populations ont tenu à dire « Merci » à celui qui aura été à la tête de cette unité administrative et que certains appelaient affectueusement « le préfet métropolitain ».

Une émotion qui est montée d'un cran hier matin avec la levée de corps à la morgue de l'Hôpital général de Yaoundé. Membres du gouvernement, personnalités politiques à l'instar du secrétaire général du Comité central du Rdpc, Jean Nkuete, personnels du commandement, venant de la plupart des régions du Cameroun, personnalités diverses, parents, amis et simples citoyens ont fait le déplacement. Même si toutes ces personnes n'ont pas pu avoir accès au lieu de la levée de corps en raison des mesures barrières édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus. Au milieu de toutes ces personnalités, le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, par ailleurs représentant personnel du président de la République à ces obsèques officielles.

Une levée de corps qui a été ponctuée par une brève célébration eucharistique. Dans l'homélie de circonstance tirée de l'Evangile de Job, l'abbé Basile Alima a invité les parents du défunt, ses nombreux amis et connaissances à ne pas douter, « même face à la mort ». A la suite de cette célébration, le cercueil du défunt a été recouvert du drapeau vert-rouge-jaune, puis le cortège funèbre s'est ébranlé en direction de la cathédrale Notre-Dame des Victoires de Yaoundé pour une messe pontificale.

Administrateur civil principal hors échelle, Jean Claude Tsila, 64 ans, a passé une dizaine d'années à la tête du département du Mfoundi, après avoir assumé les mêmes fonctions pendant deux ans dans le Nyong-et-Mfoumou. Son parcours dans le commandement territorial, du reste très riche, l'avait également amené à assumer les fonctions de sous-préfet des arrondissements de Yaoundé VI et I dans la capitale. Grand officier de l'ordre de la valeur, il était également chef traditionnel de son village Oboa par Soa dans la Mefou-et-Afamba où il sera inhumé demain.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.