Cameroun: Scandale à la Fecakada - Le Comité olympique a entendu tout le monde

Le Comité éthique a achevé hier les auditions de toutes les personnes impliquées dans cette affaire. Tout sera dénoué au cours d'un prochain conseil d'administration extraordinaire.

Réuni depuis mardi dernier à Yaoundé, le Comité d'éthique du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) a achevé hier sa première session. Trois jours de travaux qui étaient consacrés à l'audition des différents protagonistes mêlés de près ou de loin à l'affaire de mœurs qui a récemment secoué la Fédération camerounaise de karaté (Fecakada). Une démarche du mouvement olympique national initiée à la suite de l'enquête administrative et des mesures conservatoires prononcées par département ministériel en charge des sports.

Cette procédure olympique qui va se poursuivre. Après avoir écouté l'ensemble des protagonistes, le Comité d'éthique va établir son rapport. Un document qui sera adressé au président du Cnosc. Hamad Kalkaba Malboum, puisqu'il s'agit de lui, va convoquer un conseil d'administration extraordinaire. C'est au cours de cette instance statutaire que des décisions finales seront prises à l'encontre des différents mis en cause.

Cette affaire a vu le jour en juillet à la faveur d'un rapport élaboré par le Cercle des ceintures noires de la région du Centre. Celui-ci faisait état de témoignages d'athlètes victimes de harcèlement sexuel de la part de responsables techniques et administratifs de ladite Fédération.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.