Sénégal: Destination touristique - Une plateforme met en valeur les atouts du Sénégal

25 Septembre 2020

Au travers de la plateforme digitale couleursdusenegal.com, El Hadji Ndary Gueye veut promouvoir la destination touristique du pays de la «Téranga».

Lentement mais sûrement. Lancée il y a deux mois, la plateforme digitale couleursdusnegal.com fait son chemin avec près de 3.000 vues à ce jour. Son promoteur capitalise 25 ans dans le milieu des médias. El Hadji Ndary Guèye a commencé par l'édition. Il a eu à réaliser beaucoup de documents, notamment des monographies sur le tourisme. Selon lui, il faut savoir emboiter la marche du temps. «Nous sommes à l'ère du digital qui est beaucoup plus percutant et à même d'élargir l'horizon», argue-t-il. Celui-ci s'est positionné en se mettant à la page du numérique. Son crédo, une plateforme, un site de qualité, en y mettant la quintessence de nos atouts touristiques et culturels.

En parcourant le portail couleursdusenegal.com, c'est une farandole de couleurs, de lumière, qui défile devant le visiteur. Sur ce registre, M. Guèye a emprunté le slogan du magazine français Paris Match : «Le poids des mots et le choc des photos». La symbiose entre le texte et la photo est manifeste. Il est convaincu que quand on vend une destination, on vend du rêve. «Il faut que le site soit attrayant avec des mots clé qui donnent envie», avance le promoteur. Pour y arriver, il s'est beaucoup inspiré des couleurs et lumières du Sénégal. Des sites comme Saint-Louis, les îles du Saloum, Gorée, la Casamance sont mis en lumière.

D'où cet intérêt de vouloir toucher le maximum de Sénégalais qui n'ont pas cette culture touristique. «S'agissant du tourisme intérieur, on ne peut pas vendre une destination sans fédérer nos concitoyens à ce projet vital», estime Guèye, soulignant la nécessité de connaître son pays. Dans la foulée, il a relevé le besoin de travailler à la base avec de la communication-sensibilisation. «Il faut inculquer dans le tissu social, une culture touristique hôtelière», a lancé El Hadji Ndary Guèye. Il reconnait que ce n'est pas un travail qui se fait du jour au lendemain. Après cette prise de conscience, poursuit-il, la seconde étape est la visite des sites. En arrière-plan, la valorisation du patrimoine culturel local devient une évidence. «Depuis le départ du Président Léopold Sédar Senghor, le discours culturel s'est quelque peu éteint», regrette le patron de la plateforme couleursdusenegal.com.

Il invite à une renaissance culturelle avec un retour aux fondamentaux en mettant en avant la culture locale. Sur la même ligne, il suggère l'organisation d'événements culturels d'envergure avec un calendrier dans les zones touristiques. Le but est de promouvoir la destination touristique en s'appuyant sur la richesse culturelle.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.