Ile Maurice: Bureau politique du PTr - Ramgoolam évoque deux nouveaux scandales liés au Wakashio

25 Septembre 2020

Le bureau politique du Parti travailliste (PTr) s'est réuni dans l'après-midi de 25 septembre pour passer en revue la situation politique et sociale. Dans un point de presse tenu après cette réunion, le leader du PTr, Navin Ramgoolam, a affirmé qu'il a reçu des informations sur deux affaires qui pourraient être considérées comme deux nouveaux scandales associés au naufrage du Wakashio.

«Selon mes renseignements, le gouvernement a contourné l'article 21 de la Public Procurement Act pour le paiement aux victimes. Une compagnie a été engagée et a déjà envoyé une facture au gouvernement. Il y a aussi le recrutement d'un Maritim Insurance investor », allègue-t-il.

Le leader du PTr a aussi commenté l'arrestation de l'activiste Bruneau Laurette. «C'est du harcèlement. C'est regrettable. Le peuple est en train de tout voir. C'est une injustice alors qu'un homme proche d'un ministre a fait des commentaires incitant à la haine raciale et qui dit qu'il faut avoir des fusils n'a pas été inquiété. Il ne faut pas que les policiers agissent comme une police du MSM», déplore l'ancien Premier ministre. Il a aussi rajouté qu'il a appris qu'on veut l'impliquer dans l'affaire Sherrygate. «C'est une autre fausseté. Il y a eu 11 cas contre moi. Dir zot meté. Nou ava get resultat », martèle-t-il.

Par ailleurs, le leader du PTr affirme que les rouges animeront une série de congrès prochainement dans les 20 circonscriptions, mais ces réunions seront suspendues pendant la période de la Durga Pooja. Par rapport aux pétitions électorales, il remercie la Cour suprême qui va écouter les plaintes dans les prochaines semaines.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.