Angola: Les services de santé sont plus proches des communautés - Dit la ministre

Luanda — La ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a déclaré vendredi, à Luanda, que depuis 2019, il y a eu une augmentation de l'accès à la santé, avec la construction et l'équipement d'hôpitaux dans les trois niveaux de prestation de services dans le pays.

S'exprimant lors de la cérémonie centrale du 25 septembre, Journée nationale des agents de santé, Sílvia Lutucuta a informé que son département ministériel avait inauguré, en 2019, 10 dispensaires, deux hôpitaux généraux, quatre hôpitaux municipaux, quatre centres de santé, une salle des services d'urgence, huit centres orthopédiques et de rééducation et cinq centres publics.

Elle a également indiqué que des médicaments essentiels, des produits nutritionnels thérapeutiques, des vaccins et d'autres produits de santé publique avaient été achetés, maintenant ainsi l'engagement de parvenir à une couverture sanitaire universelle.

Pour renforcer la capacité institutionnelle, a-t-elle renchéri, un investissement important a été réalisé dans le capital humain, en 2018 et 2019, précisément le recrutement de 22 343 professionnels pour les zones rurales et périurbaines, ainsi que la promotion de 1337 professionnels de santé, qui permettront d'améliorer l'offre de soins humanisés.

Selon la ministre, dans le domaine de la santé maternelle et des soins prénatals, à ce jour, 80 pour cent des femmes enceintes sont assistées. Elle a également souligné l'amélioration des soins obstétricaux d'urgence, suite à la réhabilitation et l'équipement des hôpitaux dans 164 municipalités.

En ce qui concerne le domaine de la santé infantile, Sílvia Lutucuta a expliqué que l'Etat assumait pleinement les coûts de 12 vaccins, ayant introduit deux douzaines de vaccins antipoliomyélitiques inactivés injectables, ce qui permettra de consolider l'immunité contre cette maladie dans le pays.

Le 25 septembre de chaque année, la Journée nationale des professionnels de santé est célébrée en Angola, une date institutionnalisée en l'honneur du médecin et nationaliste angolais Américo Alberto de Barros e Assis Boavida.

Le matin du 25 septembre 1968, Américo Boavida a été victime d'un bombardement aérien perpétré par l'armée portugaise à la «Base Hanoi II» du MPLA, où il se trouvait.

Aujourd'hui, son nom est associé à un des grands hôpitaux de Luanda.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.