Ile Maurice: Messages à caractère communal - Le suspect Saawan Neerputh libéré contre une caution de Rs 15 000

26 Septembre 2020

Il avait été arrêté hier dans le sillage de l'enquête pour Breach Of ICTA (violation de la loi sur les télécommunications) concernant le partage de messages jugés à caractère communal sur un groupe WhatsApp.

Saawan Neerputh âgé d'une quarantaine d'années habitant Roches Noires a comparu devant la Bail and Remand Court ce samedi 26 septembre. Il a retrouvé la liberté conditionelle contre une caution de Rs 15 000. Il est représenté par Me Narwin Ramdass. Le suspect a été relâché sur parole et devra comparaître devant la justice lundi pour les procédures de sa remise en liberté sous caution.

Pour rappel, des captures d'écran de messages WhatsApp du groupe «Har Har» sur les réseaux sociaux avaient fuité, faisant état de fusils et de sabres, pour avoir recours à la violence.

Dhiren Moher, l'ancien président de Pils, a aussi été arrêté dans le cadre de cette affaire.

Après le «leak» des conversations, Dhiren Moher a fait une vidéo, concédant qu'il est bien dans ce groupe mais qu'il n'y a rien de communal. Selon lui le but de la conversation était de promouvoir la culture hindoue. Les membres, réitère-t-il, sont des businessmen et autres personnes de bonne réputation.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.