Maroc: 75è AG de l'ONU - Le pays plaide pour le multilatéralisme et davantage de solidarité et de coopération internationales

Santiago — Lors des travaux de l'Assemblée générale des Nations-Unies, le Royaume du Maroc a clairement indiqué que cette 75e session est l'occasion de réaffirmer sa foi dans le multilatéralisme, de renouveler son soutien à cette organisation et de demander davantage de solidarité et de coopération internationales dans la lutte contre la pandémie du coronavirus, a écrit, vendredi, le site d'information chilien "ElPeriodista.cl".

Dans un article intitulé "Le Maroc appelle au multilatéralisme et apporte des idées au sommet virtuel de l'ONU", "ElPeriodista.cl" a relevé que "l'atmosphère générale était celle du soutien au multilatéralisme, doctrine constante de la politique étrangère marocaine, sous les règnes des défunts Rois Mohammed V et Hassan II, ainsi que de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui a établi une vision multilatérale ambitieuse pour le pays, centrée sur les principes de solidarité et de coopération comme vecteurs de l'action diplomatique marocaine, avec une attention particulière à son continent: l'Afrique".

Citant des sources diplomatiques, le site d'information chilien a souligné que le Maroc a annoncé les axes de ses propositions, à savoir, la sécurité sanitaire à travers une promotion active de l'Initiative lancée par SM le Roi visant à créer un cadre opérationnel pour soutenir les États africains dans les différentes phases de la gestion du Covid-19. "Un exemple tangible de coopération interafricaine dans la lutte contre la pandémie", a relevé la même source.

En relation avec le maintien de la paix et la médiation, le Maroc, en tant que 12e fournisseur de casques bleus aux Nations Unies, prévoit de présenter les réalisations qu'il a accomplies en soixante ans de participation au maintien de la paix, y compris le maintien de tous ses contingents sur le terrain malgré la pandémie, de la même manière qu'il envisage de mettre en avant la promotion du dialogue inter-libyen dans le cadre des négociations de Bouznika, dans le cadre des activités de médiation menées par le Royaume, a fait savoir le portail d'information chilien.

S'agissant de la promotion du dialogue interculturel et interreligieux et la lutte contre les discours de la haine, le Maroc, en tant que pays qui promeut le dialogue entre les religions et les cultures, s'efforcera de promouvoir la nécessité de continuer à lutter contre les discours de haine, a ajouté la même source, rappelant à cet égard que l'adoption par consensus par l'Assemblée générale de la première résolution sur la lutte contre les discours de haine à l'initiative du Royaume, en juillet 2019 envisage l'organisation d'une Conférence de Haut Niveau sur le rôle des leaders religieux pour relever les défis de la pandémie de la COVID-19.

En matière de désarmement et non-prolifération, le Maroc a réaffirmé son ferme attachement aux efforts de non-prolifération et de désarmement ainsi que son respect scrupuleux de ses engagements internationaux, à travers l'application transparente et équitable des instruments auxquels il a souscrit, son choix du multilatéralisme et de la référence onusienne, comme cadre adéquat pour le développement de nouveaux instruments et stratégies internationaux en questions de non-prolifération et de désarmement, a poursuivi "ElPeriodista.cl".

En somme, le Maroc estime que "face à l'urgence sanitaire, au défi climatique et aux tensions géopolitiques, un multilatéralisme de facto est nécessaire et personne ne veut d'un gouvernement mondial, mais il est nécessaire d'améliorer la gouvernance", a conclu la même source.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.