Sénégal: Se disant victime d'une escroquerie foncière - Amina Poté réclame 13 millions de FCfa à un promoteur

25 Septembre 2020

13 millions de FCfa, c'est le montant que réclame l'animatrice Amina Poté à un promoteur immobilier qu'elle accuse de lui avoir vendu un terrain du domaine national. Le vendeur, Th. Ciss poursuivi également par un autre individu, risque six mois fermes.

Fatiguée d'être en location, l'animatrice, Aminata Sowabi dite Amina Poté, a voulu obtenir sa propre maison. À cet effet, elle a acheté deux parcelles de terrain d'une valeur de 3 millions de FCfa, à Kounoune, auprès du nommé Th. Ciss. Par la suite, elle a versé un montant de 200.000 FCfa avec la ferme promesse de recevoir du vendeur, une délibération dans un délai de six mois. Croyant qu'elle allait recevoir ses papiers sous peu, l'animatrice a demandé à Th. Ciss si elle pouvait commencer la construction. «Oui tu peux commencer à creuser le fondement dès demain car tu auras tes papiers», a rapporté la partie civile, mardi 23 septembre, à la barre des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar.

Rassurée par le prévenu, malgré une attente de trois années, elle a fait un prêt bancaire. Ce qu'elle va regretter plus tard, car dit-elle avec désolation : «le jour où j'ai commencé le fondement, la gendarmerie a débarqué pour me sommer d'arrêter les travaux. J'avais déjà investis plus de 3,18 millions. J'ai tout perdu ainsi que le matériel que j'avais acheté». En fait, le véritable propriétaire s'est présenté et après vérification à la mairie, on lui a dit que le sieur Ciss n'était pas propriétaire du site. Le sieur Serigne Mor Mbaye Cissé qui l'a mise en rapport avec le promoteur immobilier n'a pas connu un meilleur sort qu'elle. Ce dernier qui a acheté un terrain d'une valeur de 1,5 million de FCfa lui aussi n'a pas pu entrer en possession de son bien. Car, il se trouve que le site n'appartient pas au vendeur.

Ce que Th. Cissé a contesté en brandissant une délibération de la commune de Bambilor. Il a ajouté avoir vendu les peines et soins aux plaignants. Le prévenu qui comparaissait libre a nié avoir demandé à l'animatrice de construire car cela fait un an qu'il ne l'a pas vue. Ses dénégations n'ont pas convaincu Me El Hadj Diouf, conseil des parties civiles. Il a déclaré que même si Th. Ciss dispose d'une délibération portant sur 2 hectares, il a déjà tout vendu et s'est tourné vers les terres du domaine national. Il a réclamé 13 millions de FCfa pour Amina Poté et 4 millions pour Serigne Mor Mbaye.

Pour le parquet, les manœuvres frauduleuses sont établies puisque le prévenu n'avait pas une autorisation de vente. Il a requis 6 mois fermes. Me Djiby Diagne a soutenu qu'il n'y a pas d'escroquerie car son client dispose bien d'un acte administratif légal. Le tribunal rend le délibéré mercredi prochain.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.