Cote d'Ivoire: Football féminin - La Fif recadre la FIFA

25 Septembre 2020

La faitière du football ivoirien a adressé un courrier à la Fifa à la suite de l'échange qu'elle a eu avec une Ong.

La Fédération ivoirienne de football a tenu à faire la lumière sur la situation du football féminin en Côte d'Ivoire suite aux accusations d'une Ong qui a adressé un courrier à la Fifa pour lui faire part de la situation des joueuses ivoiriennes. De prime à bord, la Fif a dénoncé l'empressement de la Fifa au traitement direct d'un courrier mettant en cause la Fif, alors que celle-ci attend toujours une réponse de l'instance du football suite au blocage du processus électoral.

Pour ce qui concerne la situation du football féminin ivoirien, la Fif a suggéré à la Fifa de se référer à ses rapports annuels d'activités pour s'imprégner des activités qui sont menées chaque saison au niveau du football féminin. La Fif a également tenu à préciser que le nombre d'équipe participant aux compétitions est passé de 6 à 20 entre 2012 et 2019 (10 en 1ère division et 10 en 2ème division).

En outre malgré les difficultés financières, la Fif paye également des subventions aux clubs de 1ère division d'un montant total de 25 millions de F CFA par an soit 2.5 millions de F CFA, à chacun des 10 clubs.

Un montant qui représente les 50 000 dollars (25 millions de F CFA) octroyé par la Fifa aux fédérations pour le football féminin. Ce montant, bien que n'étant pas régulier, a été entièrement reversé aux clubs, a tenu à préciser la Fif. « La Fif a toujours fait l'objet d'audits réguliers des fonds mis à sa disposition par la Fifa. Le dernier audit ayant été réalisé par le cabinet Mazars les 8 , 9 et 10 juillet 2019 », indique le courrier de la Fif.

Dans son courrier, la faitière du football ivoirien a également mis en lumière les efforts qui ont été faits au niveau de la sélection nationale féminine. Notamment par l'initiation d'une politique salariale qui a contribué à faire sortir les jeunes filles de la rue et de la précarité socio-économique.

Une organisation qui permet à la Côte d'Ivoire d'occuper la 5e place sur le continent avec pour acquis une médaille de bronze lors de la Can 2014 et une première participation en phase finale de Coupe du monde en 2015, au Canada.

La Côte d'Ivoire compte à ce jour 30 joueuses de l'équipe nationale qui sont devenues des professionnelles et évoluent partout dans le monde. « Des résultats qui sont à mettre à l'actif du comité exécutif actuel. Le football féminin ivoirien n'a pas à rougir. Il se porte très bien et nous en sommes fiers », est-il écrit dans le courrier envoyé à la Fifa par la Fif.

Enfin, la Fif a tenu à attirer l'attention de l'instance du football, sur l'existence légale de cette Ong qui pour la Fifa a agi pour d'autres fins que pour l'objet pour lequel elle a saisi la Fifa, car étant méconnue des acteurs de cette discipline.

« Plus grave, la Direction des associations et Ong du ministère de l'intérieur ivoirien qui gère et donne un statut officiel aux associations et Ong opérant en Côte d'Ivoire que nous avons contacté, ignore l'existence de cette Ong. Ce qui veut dire que la Fifa, instance mondiale du football ou certains de ses responsables s'exonèrent des canaux officiels pour communiquer avec l'informel à des fins contraires aux intérêts légitimes du football », a indiqué le communiqué.

Il faut rappeler que la Fif est toujours en attente de la levée de suspension du processus électoral par la Fif depuis le verdict de la Commission électorale.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.