Madagascar: Déclaration de Panorama II - Condamnation de l'instrumentalisation politique de l'état d'urgence sanitaire

Une semaine après leur première rencontre, les membres de l'opposition se sont de nouveau réunis pour parler des actualités nationales. Un conclave marqué par des piques lancées à l'endroit des tenants du pouvoir.

Un deuxième round pour l'opposition, hier, à l'hôtel Panorama. Une réunion qu'elle qualifie de Panorama II. Cette rencontre s'inscrit toujours dans le cadre de la continuation de la réunion du 17 septembre, qui s'est tenue dans le même endroit. Des chefs de partis, des parlementaires (sénateurs et députés), des maires et des conseillers municipaux ainsi que des membres de la société civile ont été présents, lors de cette réunion. Un conclave qui s'est tenu à huis clos qui a duré cinq heures trente (de 10h à 15H30). A l'issue de cette rencontre de Panorama II, une déclaration a été faite. Il s'agit notamment de la condamnation de l'instrumentalisation à des fins politiques de l'état d'urgence sanitaire.

Irrégularités. D'autres résolutions ont été aussi prises, à savoir, procéder à des déclarations sur les décisions prises par la Haute Cour Constitutionnelle qui manquent de cohérence, la publication à large diffusion des doublons de carte d'identité nationale à l'origine des irrégularités des élections ainsi que sur l'inexistence de l'indépendance de la CENI. Et pour couronner le tout, sur la non-participation aux sénatoriales du 11 décembre prochain. L'opposition se fixe ainsi comme objectif la restauration de l'Etat de droit, de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Décisions illégales. Cette déclaration de Panorama II est presque similaire à celle de Panorama I. A titre de rappel, pour cette première rencontre, citons, entre autres, qu'une enquête sera menée concernant les doublons de carte d'identité nationale, le manque de confiance à la Commission Electorale Nationale Indépendante pour mener des opérations électorales. Et pour la HCC, l'opposition condamne cette Institution à cause des décisions illégales et injustes qu'elle a prises. L'on se demande s'il y aurait un Panorama III ? Jamais deux sans trois. Et va-t-il y avoir d'autres thèmes que l'on va aborder ?

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.