Madagascar: RN7 - Un flux encore timide de vacanciers

L'ouverture de la RN7 ne draine pas encore du monde. Le déconfinement progressif ne signifie pas encore rejoindre les plages du Sud.

Toliara n'est pas encore une destination prisée pour une relance du Tourisme national. L'ouverture de la RN7, reliant Antananarivo à Toliara depuis le 11 septembre ne rime pas encore avec soleil et affluence aux plages. Jusqu'à maintenant, l'hôtel Ifaty Beach Club à Mangily, par exemple, ne reçoit pas de réservations, une situation inversée celle constatée à la même période de l'année passée. Les plages restent quasi désertes.

Sur la RN7, l'hôtel Satrana Lodge à Isalo a reçu des clients, mais en nombre très réduit. « Nous avons commencé à recevoir des résidents cette semaine. Jusqu'ici, les clients réservent une ou deux journées avant leur arrivée effective. Et nous en attendons de nouveau ce week-end. Ils restent pendant deux ou trois jours. Mais nous n'avons rien de prévu pour la semaine prochaine »,renseigne un responsable de l'hôtel.

Dans la ville de Toliara, l'hôtel Amazone reçoit des clients de la capitale pour un séminaire. La présence de quelques familles en provenance d'Antananarivo ou de Fianarantsoa en voitures particulières, est aussi notée. Mais ce n'est pas encore l'affluence, d'autant que la température n'a pas encore atteint son niveau de chaleur reconnue pour cette partie de l'île. Il y fait encore frais, notamment le soir.

Bercail

Les Tananariviens ne se bousculent pas pour sortir de la capitale. « C'est toujours les préparatifs de la rentrée scolaire. Il faut savoir aussi que beaucoup ont vécu des difficultés financières sans précédent avec cette pandémie et les vacances ne sont pas pour cette année. Le transport en taxi-brousse a repris, mais avec une affluence moyenne. Du 11 au 20 septembre, les statistiques de la direction régionale des Transports, du tourisme et de la météorologie d'Atsimo-Andrefana font état d'un mouvement total de six mille soixante neuf (6069) voyageurs.

Les voyageurs qui ont rejoint la capitale ont été beaucoup plus nombreux que ceux qui se destinaient pour la cité du Soleil. Trois mille quatre cent trente huit voyageurs (3438) passagers de taxis-brousse ont été recensés au départ de Toliara pour Antananarivo durant ces dix jours. Deux mille six cent trente et un (2631) autres sont arrivés à Toliara. Le flux d'arrivée a notamment été remarqué le 12 septembre, soit le lendemain de la réouverture de la RN7, avec quatre cent onze (411) personnes débarquant de taxis-brousse en provenance directe d'Antananarivo. Ce sont surtout des habitants de Toliara bloqués dans la capitale, durant la longue période de confinement qui arrivent au stationnement de Sanfily, mais pas des visiteurs.

« Les températures des voyageurs ne sont plus prises à leur arrivée à Toliara car un enregistrement complet avec photocopie obligatoire d'une carte d'identité nationale est déjà effectué au départ », fait savoir le directeur régional, Abdou Bine Morchid.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.