Madagascar: Douane - Rencontre avec les Commissionnaires agréés en douane et les bénéficiaires du programme PAD

La Direction générale des douanes continue les actions pour une administration douanière moderne et efficace. Plusieurs réunions ont été organisées ces derniers temps.

La douane malgache multiplie les initiatives pour améliorer ses services. En effet, la Direction générale des douanes a organisé, mercredi dernier, une table ronde avec les opérateurs et les Commissionnaires agréés en douane (CAD).

Améliorations

Axée sur le thème «organisation des contrôles douaniers », la rencontre était destinée à éclaircir les opérateurs et les CAD sur la chaîne de contrôle mise en place et les diverses procédures pour faciliter le dédouanement, ce pour ne pas pénaliser les usagers. Au cours de cette rencontre, la douane a également recueilli les remarques et problèmes des usagers afin d'apporter des améliorations dans son organisation, pour être plus efficace.

Cette initiative n'est pas la première au sein de la douane malgache qui a pris, ces derniers temps, l'habitude de consulter ses partenaires et usagers. Le 11 septembre dernier, la Direction générale des douanes a déjà organisé une réunion avec les opérateurs bénéficiaires du programme de procédures accélérées de dédouanement (PAD), plus communément appelé circuit vert. Pour rappel, la procédure accélérée de dédouanement est un système qui permet l'enlèvement des marchandises à l'importation immédiatement après le dépôt d'une déclaration en douane. Elle est recommandée par la convention de Kyoto révisée qui assoit les fondements d'une douane moderne.

Gagnant-gagnant

En tout, 56 opérateurs sont bénéficiaires du programme PAD dont l'objectif est aussi d'instaurer un partenariat gagnant-gagnant entre les entreprises et la douane, à travers le contrat de performance. Ainsi, chaque acteur devrait fournir des efforts pour faire fluidifier le système et profiter largement des bénéfices du programme PAD. Les opérateurs doivent par exemple procéder effectivement à l'enlèvement immédiat des marchandises, à accélérer le paiement des droits de douane, mais également à anticiper leurs déclarations.

En effet, la douane a constaté, ces derniers temps, que plusieurs bénéficiaires de la PAD, dispensés des contrôles aux frontières, mettaient plus de temps à dédouaner que ceux qui étaient astreints au circuit jaune. Ce qui est évidemment anormal et mérite ainsi d'être corrigé. D'où l'idée de mettre en place de nouvelles propositions sur le contrat de performance d'ici 2021.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.