Congo-Brazzaville: Escroquerie - La police présente des malfrats à la presse

Les services départementaux de la police judiciaire du Kouilou et de Pointe-Noire que dirige le colonel Edgard Brice Sosthène Malanda ont présenté le 26 septembre à Pointe-Noire sept présumés malfaiteurs arrêtés dans différents quartiers de la ville côtière.

Il s'agit de Bouyou Debere Dimitri (alias Dimitri la puissance) ; Nkouka Grace (Igota Ndzambé) ; Nkila Gloire Steven (Daltone) ; Paka Kevin (Muana Tsuka, le roi de 77 forces brutales sa majesté) ; Soumou Yann Robin (Otondo, colonel de Diabo) ; Djimbi Prince (TBC) ; Palé Emmanuel Djovany (42 charma Marechal). Leur âge varie entre 16 et 25 ans.

Selon les services de police, il s'agit des bandits communément appelés bébés noirs arrêtés dans les quartiers Siafoumou, Songolo, Tchali, et Raffinerie dans le cadre de la lutte contre la criminalité et la violence dans la ville de Pointe-Noire. « Il s'agit des acteurs qui opèrent en bande, habitués à semer la désolation le jour comme de nuit dans les habitations des paisibles citoyens », a signifié le colonel Edgard Brice Sosthène Malanda.

Hormis ces malfrats, il a également épinglé le cas d'une femme au comportement déviant. « Cette femme procède par miroiter plusieurs femmes en vue de l'obtention d'un emploi ou d'un visa de voyage à l'étranger moyennant de l'argent. Cette pratique a permis à cette dernière d'emporter avec elle la somme d'environ 1 million de francs cfa. Nous demandons aux populations de continuer à utiliser le numéro 117 des services de police en vue de dénoncer les éventuels fauteurs de troubles » a-t-il dit.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.