Congo-Brazzaville: Justice - Assissatou Radji Sounkeré condamnée à 5 ans de travaux forcés pour exploitation et traite d'enfant

La cour criminelle de Pointe-Noire a condamné Assissatou Radji Sounkeré, de nationalité béninoise, à 5 ans des travaux forcés pour exploitation et traite de l'enfant nommé Abibou Amide de la même nationalité, âgé de moins de 18 ans.

Selon cette cour, l'accusée Assissatou Radji Sounkeré est condamnée pour avoir accueilli et hébergé l'enfant Abidou Amide aux fins d'exploitation. Ainsi elle est coupable de recrutement d'enfant à des fins d'enrichissement personnel en vue de livrer cet enfant avec ou sans contrainte à l'exercice d'un travail ou des services. La condamnée doit payer une amende d'un million de francs cfa.

Pour la partie civile représentée par le président de l'association Action pour la lutte contre la traite des enfants de l'Afrique de l'ouest et du centre (Alto Afrique), Paraiso Abdou Raimi Vincent, elle estime que le droit n'était pas bien dit conformément au verdict rendu. « Nous allons faire appel, sincèrement je suis déçu de ce verdict, cela fait honte au pays. Ces agissements doivent s'arrêter parce qu'une cour de justice ne peut pas se transformer en avocat en vue de défendre une accusée. Je suis même surpris de constater que certains documents manquent dans le dossier de l'instruction de cette affaire », s'est-il indigné.

Rappelons Adjado Falilatou Mudjupé co-accusée dans cette même affaire a été acquittée au bénéfice du doute par la cour. L'article 60 de la loi n°4-2010 du 14 juin 2010 portant protection de l'enfant en République du Congo interdit la traite, la vente et toutes formes d'exploitation de l'enfant.

La traite désigne le recrutement, le transport, le transfert, l'hébergement ou l'accueil d'un enfant aux fins d'exploitation quel que soit le moyen utilisé.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.