Maroc: Yahya Nadrani - Le Marocain heureux de revenir aux affaires après plusieurs blessures

26 Septembre 2020

Après un match face à l'Union aussi encourageant individuellement que frustrant collectivement, Yahya Nadrani et Seraing veulent monter en puissance. Ce dimanche, c'est un déplacement au Lierse qui attend le Marocain et ses coéquipiers.

Yahya Nadrani n'avait joué que deux minutes la saison dernière et ce fut lors de la victoire de Seraing contre le Lierse le 18 janvier dernier. « Cela fait une éternité que je n'avais plus disputé une rencontre complète. Je suis content d'avoir pu tenir durant toute la rencontre. Je n'ai pas encore le rythme à 100%, mais c'est bien », explique le défenseur central qui n'a été pas épargné par les blessures. « Au mois d'août, j'avais contracté une fracture de fatigue au niveau du tibia et cela avait duré quelques mois. Puis en revenant, j'ai enchaîné des blessures musculaires à la cuisse et au mollet ; j'ai eu l'impression d'être dans un cercle sans fin. Un moment compliqué, et d'ailleurs, je ne savais pas si j'allais revenir », a lâché le Sérésien avant d'expliquer comment il s'en est sorti.

« J'étais las, mais je ne voulais pas me pourrir la vie. Cette épreuve m'a permis de mûrir et de revenir. Je me suis obligé à être patient puis mes coéquipiers et le staff m'ont soutenu durant cette épreuve. J'ai été prolongé puis le fait de savoir que nous allions évoluer en D1B m'a boosté : l'antichambre du football belge. Une division supérieure qui te permet d'évoluer. Il me manque dorénavant l'enchaînement des entraînements et des matchs puis le reste va suivre. Si le coach a besoin de moi, je suis là. Je ferai mon maximum pour aider l'équipe. Je suis vraiment content de revenir », a précisé le joueur âgé de 23 ans optimiste pour cette saison. « Tout est réuni cette saison pour progresser collectivement et individuellement. Le coach, le championnat et le groupe. Étape par étape désormais », a conclu Yahya Nadrani.

A La Une: Maroc

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.