Congo-Brazzaville: Rentrée scolaire 2020-2021 - Le déficit horaire sera comblé par l'école à domicile

Selon le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, les activités pédagogiques de l'année scolaire 2020-2021 dont la rentrée est prévue le 12 octobre se feront de sorte qu'il n'y ait pas de déficit en termes d'heures de cours et de flux de connaissances à transmettre.

Les textes en vigueur sont clairs sur le volume horaire pédagogique : 28 heures de cours par semaine au primaire et 30 heures au collège et lycée. Seulement, l'enseignement en alternance présentiel ou distanciel, qui va caractériser cette année scolaire du fait de la pandémie de covid-19, bouscule les lignes en la matière.

Dans un échange avec la presse, le 24 septembre à Brazzaville, le ministre Anatole Collinet Makosso a rappelé que les cours se feront lundi, mercredi, vendredi pour une vague et mardi, jeudi, samedi pour l'autre. Il y aura des sous-vagues alternativement la matinée et l'après-midi pour les établissements à grand effectif, a-t-il poursuivi, en précisant que les écoles n'ayant pas assez d'effectif peuvent occuper les élèves plus de temps que possible. « Dans le premier schéma on aura 12 heures de cours au lieu de 28 heures et 24 heures au lieu de 30 heures dans le second », a déclaré le ministre.

Combler le vide

Le volume horaire déficitaire qui ne pourra pas être rempli en présentiel sera comblé par le programme dit « L'école à domicile ». Des cours polycopiés et des cahiers d'activité seront mis à la disposition des élèves. Les notions à étudier à la maison et les exercices pratiques à y faire seront contrôlés une fois de retour à l'école. « L'élève sera ainsi placé au centre de l'apprentissage et en termes de gestion de temps on ne perd rien, même en matière de flux de connaissances à transmettre également », selon le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation qui a appelé les parents à interpeller davantage la conscience des enfants qui doivent prendre le travail à faire à la maison au sérieux.

A propos des enseignants, seniors, à réquisitionner pour suivre les classes pléthoriques qui seront éclatées au nom du respect de la distanciation physique et de l'interdiction de rassemblement de plus de cinquante personnes dans les lieux publics et privés, Anatole Collinet Makosso a estimé qu'il faille d'abord assurer la rentrée scolaire prévue le 12 octobre, évaluer le niveau de présence du corps enseignant, constater le manque avant de faire appel à ces derniers.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.