Ile Maurice: Le leader du Fintech nigérian quitte la juridiction mauricienne pour redomicilier ses opérations en GB

26 Septembre 2020

Le CEO et propriétaire du groupe nigérien Paga, Tayo Oviosu, quitte la juridiction mauricienne. La société offshore redomiciliera ses opérations en Grande Bretagne. En cause, la lourdeur administrative du centre financier de Port-Louis.

Le CEO l'a annoncé vendredi dans des termes sévères dans les colonnes de Nairametrics, société spécialisée dans la diffusion d'informations financières, basée au Nigéria. « The laws and courts of Mauritius are not very fast-moving, and the rules are difficult » affirme-t-il.

Pour étayer ses dires, il soutient qu'il a logé une affaire en cour qui a pris plus d'une année avant d'être débattue. Et de souligner qu'en Grande Bretagne « it would have been thrown out immediately, and the person would have had to pay us for our lawyer fees »

Le patron de Paga Group, un des pionniers dans le fintech au Nigéria, pousse le bouchon plus loin. Il trouve que Maurice n'est pas une juridiction facile à faire du business « It's more painful than useful » dit-il. Et il invite les opérateurs à privilégier des pays comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou encore le Luxembourg où il existe de vrais professionnels.

Des propos qui ne vont pas plaire aux autorités qui vantent Maurice comme le meilleur pays du continent africain à faire des affaires.

Le groupe gère des opérations au Nigéria, au Mexique, en Ethiopie et au Royaume-Uni.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.