Sénégal: "Le Joola" - Dépôt d'une gerbe de fleurs et minute de silence à Mbao

Mbao — La cérémonie de commémoration du 18ème anniversaire du naufrage du navire "Le Joola" a été marquée, samedi, aux cimetières de Mbao, dans la banlieue dakaroise, par le dépôt d'une gerbe de fleurs et une minute de silence.

C'est à 12 heures précises que deux jeunes dont une fille vêtue de noir ont marché quelques mètres pour déposer une gerbe de fleurs sur l'une des 135 tombes, a constaté l'APS.

Ce geste a été suivi d'une minute de silence en hommage à toutes les victimes de cet accident maritime qui a fait près de 2 000 morts, il y a 18 ans.

"Cette minute de silence est observée en même temps à Ziguinchor, aux cimetières Saint-Lazard et partout ailleurs où des victimes du naufrage ont été enterrées", a expliqué la chargée de l'organisation, Martine Diatta.

Pour cause de crise sanitaire liée au coronavirus, les cérémonies ont été restreintes contrairement aux commémorations précédentes.

Les organisateurs ont tenu aussi à faire respecter les gestes barrières comme le port de masque.

Des proches et amis des victimes sont venus se recueillir et prier. Bon nombre d'entre eux ne savent même pas si leurs proches ont été enterrés sur le site de Mbao.

"Je ne sais pas où mon fils a été enterré, je ne sais même pas s'il est sorti de l'eau. Mais je viens ici chaque année pour me recueillir et prier pour lui", a dit Maimouna Kanté.

Pour Justine Sagna qui a perdu sa mère dans cet accident maritime, "le plus dur est de perdre une maman sans savoir où elle a été enterrée".

Le bateau Le Joola qui assurait la liaison maritime Ziguinchor-Dakar a fait naufrage le 26 septembre 2002 au large des côtes gambiennes faisant 1863 morts et 64 rescapés, selon un bilan officiel.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.