Angola: En 2021, le pays prendra des mesures très concrètes vers la privatisation des actifs - dit un secrétaire d'État

Luana — Le secrétaire d'État aux Finances et au Trésor et coordinateur du groupe technique du Propriv, Osvaldo João, a déclaré, dans une interview à l'ANGOP, que l'État angolais prendra des mesures très concrètes, en 2021, pour la privatisation des actifs.

Selon le responsable, l'État prévoit que toutes les entreprises du programme entament leurs processus de privatisation d'ici 2022, c'est-à-dire que les processus de privatisation des 195 actifs soient lancés pendant cette période.

À cette fin, a-t-il ajouté, le gouvernement est déterminé et concentré sur la réalisation de cet objectif.

Dans cette interview, le secrétaire d'État évoque la question de la création d'emplois avec les privatisations, la dispersion des actions en bourse et le poids de ces actifs dans la constitution du PIB, à un moment où l'Angola cherche à se remettre de la crise économique et financière.

Faisant le point sur le programme de privatisation (PROPRIV), deux ans après son lancement officiel, Osvaldo João a déclaré que jusqu'à présent, une valeur de 64 milliards de Kwanzas avait été collectée, résultant de la privatisation de 23 actifs. Ces données se réfèrent au 3ème trimestre 2020.

Ces actifs font partie d'un ensemble d'entreprises inclus dans la liste jointe au programme de privatisation, à savoir des unités industrielles situées dans la Zone économique spéciale, des entreprises agro-industrielles et agricoles, trois unités industrielles textiles, en plus des actifs immobiliers appartenant à Sonangol, situés au Portugal.

Il est à noter que les processus de privatisation de quatre participations dans le secteur financier sont dans la phase finale, qui comprend l'embauche d'un intermédiaire financier, qui soutiendra l'ensemble du processus, de la «due diligence» à la définition d'un calendrier définitif.

C'est dans ce contexte que la Standard Bank of Angola a été engagée pour soutenir l'Institut de gestion des actifs et des participations de l'État (IGAPE) dans le processus de privatisation de la Banque de commerce et d'industrie (BCI), a-t-il ajouté.

Selon la source, des appels d'offres sont également en cours pour une nouvelle phase de privatisation de cinq autres sociétés agricoles et d'élevage, 12 projets agro-industriels, ainsi que sept participations de Sonangol dans des entreprises du secteur pétrolier et trois entreprises hôtelières (... ).

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.