Sénégal: Le PEAMIR va régler le problème de l'accès à l'eau dans la zone de Fimela et environs (PCA)

Yayème (Fimela) 26 sept (APS) - Le Programme Eau et Assainissement en Milieu Rural (PEAMIR) va permettre de régler définitivement le problème de l'accès à l'eau sur le réseau Notto-Diosmone-Palmarin (NDP), a indiqué vendredi le président du Conseil d'administration (PCA) de Sen'Eau, Pape Gorgui Ndong.

"La mise en place d'un dispositif de régulation et de comptage sur le réseau, la réalisation de branchements sociaux, de 02 nouveaux forages à Tassette, mais aussi la réhabilitation du château d'eau de Yayème ainsi que la réalisation de deux bâches de 250 m3 chacune vont régler définitivement les problèmes de la desserte technique Notto-Ndiosmone-Palmarin (NDP)", a dit M. Ndong.

Il s'exprimait au cours d'une tournée de la directrice générale de la société SEN'EAU, Jany Amal, à l'usine de défluorisation d'eau de Fatick et au niveau du village de Yayème (Fimela) pour superviser le niveau d'exécution des travaux de réhabilitation et d'extension d'ouvrages d'adduction d'eau.

Selon un document de l'Office des forages ruraux (OFOR), les problèmes de production et de distribution d'eau du réseau NDP sont principalement causés par une augmentation exponentielle de la demande en eau surtout avec le raccordement des Iles du Saloum en 2016, le retard dans les investissements et l'entartrage du calcaire au niveau des points bas notamment les conduites de refoulement vers les réservoirs de Tassette.

M. Ndong s'est félicité de "l'ampleur des investissements consentis par l'Etat du Sénégal pour permettre à toutes les populations sénégalaises d'accéder à l'eau potable".

"Nous sommes satisfaits du niveau de prise en charge de ce problème avec la mise en place du programme de transfert d'eau Notto-Ndiosmone- Palmarin (NDP) grâce au projet PEAMIR pour permettre aux populations des communes de Palmarin, de Fimela et de Dioffior principalement de s'approvisionner correctement en eau", a-t-il ajouté.

L'ancien ministre de la Jeunesse s'est félicité de "la synergie" des actions entre la Sen'Eau, l'Office des forages ruraux (OFOR) et l'expertise technique locale pour "arriver à ces résultats".

Le directeur général de l'OFOR, Seyni Ndao était à Yayème où des travaux de réhabilitation d'ouvrages d'adduction d'eau sont en cours.

Le Programme Eau et Assainissement en Milieu Rural (PEAMIR) est financé par la Banque mondiale pour un montant d'environ 1,5 milliards de francs CFA.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.