Algérie: Une plateforme électronique pour une meilleure prise en charge des handicapés appareillés

Alger — La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme et ministre par intérim du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Kaoutar Krikou, a fait état samedi à Alger, du lancement prochain d'une plateforme électronique reliant les services de la Solidarité nationale, l'Office national d'appareillages et d'accessoires pour personnes handicapées (ONAAPH) et la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) en vue d'améliorer la prise en charge des handicapés dans ce domaine.

Présidant en compagnie du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, une journée d'information sur les activités de l'ONAAPH, la ministre a indiqué que cette plateforme permettra la réception et le traitement dans les meilleurs délais des demandes de prestations de l'Office.

L'ONAAPH a consacré une enveloppe à l'acquisition de la matière première destinée à la fabrication de ces appareillages et dont la réception se fera au mois d'octobre prochain, a déclaré la ministre estimant que ces prestations sont à même de faciliter l'intégration socio-économique de cette catégorie et l'accès à ses droits fondamentaux, tels l'éducation, la formation professionnelle et l'emploi.

Mme Krikou a mis en avant à ce propos les efforts de l'Etat en matière de prise en charge des personnes atteintes d'handicap, essentiellement axés sur l'éducation et l'enseignement au profit de tous les enfants à besoins spécifiques, sans exception ou exclusion, aussi bien en leur milieu ordinaire que dans les 236 établissements spécialisés et 784 classes spéciales ouvertes en coordination avec le secteur de l'Education nationale.

De son côté, M. Benbouzid a souligné l'impératif de mobiliser tous les moyens nécessaires pour faire de l'ONAAPH "un organe de référence répondant aux normes internationales en matière de prise en charge des handicapés", estimant que l'Algérie a accordé "un intérêt particulier" à cette catégorie, à travers la mise en place de mécanismes permettant l'assistance, la prise en charge et l'insertion des personnes à besoins spécifiques.

Pour sa part, le directeur général de la CNAS, Abderrahmane Lahfaya, a affirmé que le projet de la plateforme électronique constituera "une sorte de base de données unifiée" entre les secteurs de la Solidarité national et de la Sécurité sociale. Elle contribuera à "la simplification des procédures "au profit des personnes à besoins spécifiques.

A cette occasion, le coordinateur résident de l'Organisation des nations unies (ONU) en Algérie, Eric Overvest a saisi cette occasion pour saluer le travail mené par Algérie dans le domaine de développement humain à travers le renforcement des droits des personnes à besoins spécifiques et leur intégration, qui constitue, a-t-il ajouté, l'une des priorités de l'Agenda 2030, ainsi que les objectifs du développement durable.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.