Sahara Occidental: Mise en garde contre l'escalade marocaine

Aminatou Haidar

- Le Front Polisario et le Gouvernement sahraoui ont mis en garde contre la stratégie d'escalade marocaine qui menace la sécurité et la stabilité dans la région, appelant le Conseil de sécurité à réagir clairement face à cette grave manœuvre qui met en péril le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination.

Le Front Polisario et le Gouvernement sahraoui "alertent la communauté internationale, l'ONU et la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) sur la dangereuse stratégie d'escalade de l'occupation marocaine qui menace la sécurité et la stabilité dans la région", appelant le Conseil de sécurité à "réagir clairement face à cette grave manœuvre qui met en péril le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance", précise un communiqué publié dimanche par le ministère sahraoui de l'Information.

Le Conseil de sécurité examinera en octobre prochain la question du Sahara occidental au moment où les positions des Etats et de gouvernements en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination se succèdent à la tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Le Front Polisario et le Gouvernement sahraoui appellent, par ailleurs, les citoyens sahraouis à la vigilance, à la mobilisation derrière le front populaire et au resserrement des rangs afin de déjouer les machinations de l'occupation marocaine, en référence à la vaste campagne marocaine visant à "imputer de fausses accusations au Front Polisario et aux autorités sahraouies dans une tentative désespérée d'influencer l'opinion publique locale et internationale".

Brèche d'El-Guerguerat: une violation du cessez-le-feu

Par ailleurs, le communiqué précise que "cette campagne frénétique démontre les intentions agressives du Maroc visant à entraîner toute la région dans une escalade vers l'inconnu, en raison de la sortie des civils sahraouis en protestation pacifique contre le passage illégal d'El Guergarat", a-t-il souligné, estimant que cette brèche constitue une violation du cessez-le-feu, signé en 1991 entre les deux parties au conflit (le Front Polisario et le Maroc).

Le Maroc à travers cette campagne, essaie sans aucune ambiguïté, d'entraîner toute la région dans une escalade vers l'inconnu, afin de maintenir son occupation illégale du Sahara Occidental, piller ses richesses et empêcher son peuple d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance, a ajouté la même source.

Dans un communiqué précédent, le Front Polisario avait appelé les Nations Unies et la Minurso à assumer leur responsabilité dans la protection de la sécurité des citoyens sahraouis dans la région de Guerguerat face à "tout possible acte d'intimidation" de la part des forces de l'occupant marocain.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.