Gabon/Bénin: Trois jeunes à l'essai

27 Septembre 2020

Les convocations de Fahd Nzengue, de Nathanaël Bongo Mbourou, ou encore de Junior Noubi Fotso, sont le signe que la sélection nationale peut compter sur une probable future génération. Le rajeunissement des troupes est un des gros chantiers de Patrice Neveu, qui, en faisant appel à trois jeunes joueurs, montre bien qu'il reste camper sur sa logique, et compte bien intégrer d'autres jeunes joueurs dans les regroupements à venir comme il l'a affirmé en visio-conférence. Mais les fera-t-il jouer ?

Une des volontés majeures du sélectionneur aujourd'hui, c'est le rajeunissement de l'effectif de la sélection nationale, compte tenu du fait que plusieurs cadres sont arrivés au bout de leur carrière. En convoquant pour la première fois Fahd Nzengue (20 ans), Junior Noubi Fotso (21 ans), et Nathanaël Bongo (24 ans), Patrice Neveu traduit ici la confiance qu'il place sur ces jeunes qui sont appelés à remplacer les cadres.

A l'instar d'Anthony Mfa-Mezui désormais numéro 1 dans la hiérarchie des gardiens de but, on peut aisément affirmer que la page Ovono-Ebang est définitivement tournée. Mais à 29 ans, le portier de Rodange n'est plus tout jeune du tout, et la présence de Junior Noubi Fotso n'est pas fortuite. Fahd Nzengue, l'ailier du MDN Tabor Sezana a la confiance du technicien français qui l'a convoqué pour compenser l'absence d'Aaron Boupendza indisponible.

Seulement, en les convoquant, Patrice Neveu compte-t-il les faire jouer quelques minutes face au Béninois le 11 octobre prochain, ou voudrait-il juste les tester durant le regroupement qui se tiendra du 5 au 13 octobre au Portugal ? Le cas Nathanaël Bongo suscite quelques interrogations, puisqu'au regard de la composition du secteur médian gabonais, on voit mal le milieu axial de Maritzburg United s'imposer devant les indéboulonnables Poko, Lémina, Kanga ou encore Ndong-Ibrahim. Du côté de Patrice Neveu, on attend voir s'il va oser.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.