Cote d'Ivoire: Snappci - Lutte contre la précarité dans les médias ivoiriens, au cœur du 7e congrès qui se tient les 8 et 9 octobre

26 Septembre 2020

Le Syndicat national des professionnels de la presse de Côte d'Ivoire (Synappci) tient son 7e congrès les 8 et 9 octobre 2020, dans un complexe hôtelier à Bingerville autour du thème : « Vingt ans de lutte contre la précarité dans les médias ivoiriens : bilan et perspectives ».

C'est Guillaume Gbato, secrétaire général sortant et candidat à sa propre succession, qui a annoncé la tenue dudit congrès, lors d'une conférence de presse le samedi 26 septembre 2020, au siège du Synappci, au 2-Plateaux.

Selon lui, ce congrès sera l'occasion de faire le bilan des actions de ces cinq dernières années, de dégager les perspectives pour les cinq prochaines années et renouveler les organes dirigeants du syndicat.

« Ce 7e congrès sera également une occasion pour faire le bilan global de l'action de l'organisation au cours des 20 dernières années, de son impact sur la vie de ses membres, et sur l'évolution du secteur des médias en Côte d'Ivoire, à l'effet de prendre de nouveaux engagements pour l'avenir », a expliqué M. Gbato.

A l'en croire, cette rencontre qui se veut un rendez-vous de propositions innovantes et audacieuses pour mettre fin à la spirale de la précarité des médias en Côte d'Ivoire, s'annonce un grand moment de mobilisation des professionnels de la presse ivoirienne. Un moment de réflexion approfondie sur l'avenir du Synappci et du secteur des médias en Côte d'Ivoire.

« Le premier défi de la presse en Côte d'Ivoire à relever, c'est la précarité. La précarité matérielle, sociale, vitale et salariale des journalistes et professionnels de la communication. Depuis 20 ans, qu'est devenue la presse en Côte d'Ivoire ? », s'est-il interrogé.

Et d'inviter les journalistes à se déplacer massivement pour discuter de leurs conditions de travail et de vie.

« C'est le moment de débattre des vrais problèmes après 20 ans de vie de notre syndicat et ensuite faire des propositions pertinentes pour un nouveau cap. Notre pays ne peut continuer d'ignorer la situation précaire des hommes et femmes des médias », a martelé Guillaume Gbato.

Le congrès attend 112 participants. Le Premier ministre et ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, assure le parrainage dudit congrès co-présidé par les ministre Sidi Touré de la Communication et des Médias, et Vagondo Diomandé de la sécurité et de la protection civile.

Le Synappci est né le 25 août 1999, il faut le rappeler. Il s'est assigné pour vocation, lutter pour l'amélioration des conditions de travail et de vie des professionnels de la presse.

Ainsi que pour la défense des travailleurs sur tous les plans. Les instances du Synappci se renouvellent chaque 5 ans. Le 6e congrès s'est tenu le 15 mai 2015.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.