Afrique de l'Ouest: L'engagement américain au Sahel reste intact, assure Washington

L'envoyé spécial des États-Unis pour le Sahel a annoncé jeudi 24 septembre une rallonge de l'aide humanitaire. Sur le plan militaire, il y a quelques mois, le chef d'état-major américain du Commandement des États-Unis pour l'Afrique (Africom) avait annoncé une réduction des effectifs sur le terrain. Mais l'engagement américain reste intact assure le département d'État.

Washington va verser 150 millions de dollars au Niger, au Mali, à la Mauritanie et au Burkina Faso. Objectif : venir en aide aux quelque 2,5 millions de personnes déplacées à cause de l'insécurité dans ces zones troublées par des groupes terroristes.

Sur le plan militaire, il y a quelques mois, le chef d'état-major américain du Commandement des États-Unis pour l'Afrique (Africom) avait annoncé que les États-Unis comptaient réduire sensiblement leurs effectifs sur le terrain.

Malgré ces annonces, l'engagement américain reste intact, assure Marissa Scott-Torres, la porte-parole Afrique du département d'État américain.

« Nous avons adopté une approche différente et nous avons obtenu des résultats différents, affirme-t-elle. Par exemple, les responsables africains ont loué la réussite des raids menés par la France en juin qui a tué un des principaux commandants d'al-Qaïda, Abdelmalek Droukdel.

Les renseignements collectés par les États-Unis avaient contribué à faciliter la mission qui ciblait le chef d'al-Qaïda au Maghreb.

Les États-Unis fournissent actuellement des renseignements, des éléments logistiques, des formations, etc. en Afrique de l'Ouest.

Donc, même s'il y a une réduction de personnes, de militaires, il n'y a pas de réduction de notre engagement au Sahel. »

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.