Togo: Comportement inacceptable

27 Septembre 2020

La préfecture de Doufelgou (nord-Togo) a été le théâtre samedi d'affrontements entre la population et des membres de la FOSAP (force anti covid19).

Le bilan est de un mort et de 17 blessés, dont 13 parmi les forces de l'ordre.

Deux véhicules de la police ont été endommagés.

A l'origine des troubles, le non-respect des mesures de sécurité sanitaire, en particulier la tenue des fêtes traditionnelles.

Niamtougou et Koka ont refusé de se soumettre aux recommandations et se sont permises d'organiser les festivités dans le mépris total des mesures éditées.

C'est ainsi qu'après avoir été dispersés par les forces de l'ordre, ces populations se sont reconstituées en une foule de plus de 3.000 personnes pour continuer la célébration de la fête tout en montant des barricades', a indiqué Damehame Yark, le ministre de la Sécurité .

Il a précisé que certains habitants étaient porteurs d'armes blanches.

Depuis le début de la pandémie, les manifestations publiques sont interdites.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.