Congo-Kinshasa: JMT 2020 - Priscille Kayomb encourage les congolais à la consommation du tourisme local

Le secteur du tourisme dans le monde, particulièrement en République démocratique du Congo, subit pleinement les effets pervers de la pandémie de covid-19 qui s'est caractérisée mieux, continue de s'illustrer en vedette en 2020.

A ce stade, comment sortir de cette crise dans ce secteur déjà boiteux en RDC ? Les pistes de solutions, perspectives d'avenir... Tous ces contours autour de la question ont fait l'objet d'un point de presse sur le tourisme après covid-19, samedi 26 septembre 2020, à la Galerie Antika, au Centre culturel Boboto, dans la commune de la Gombe. Seule intervenante à cette séance d'information, Priscille Kayomb a préconisé la relance des activités touristiques en Rd. Congo, principalement par la consommation du tourisme local.

C'était à la veille de la journée mondiale du tourisme célébrée le 27 septembre de chaque année. A travers celle-ci, l'objectif est notamment, de rendre la communauté internationale, en général, et congolaise, en particulier, plus consciente de l'importance du tourisme et de sa valeur sociale, culturelle, économique dans un pays.

Pour la Directrice Générale de «DiamondTouristic», l'un des moyens les plus efficaces visant à rendre le secteur touristique plus attractif et rentable, est sa valorisation par les congolais eux-mêmes. Elle invite de ce fait ses compatriotes à quitter leurs zones de confort et partir à la découverte du Congo profond.

Partant du thème mondial de cette année «Tourisme et développement rural», Priscille Kayomb, elle, prône le Tourisme et la consommation locale.

Mieux que les expatriés et au-delà des appartenances de chacun, Priscille Kayomb invite les congolais à apprendre à connaître le Congo dans toute sa diversité culturelle, mais surtout la vivre et se l'incruster. "C'est ce tourisme qui consiste à consommer ce que nous produisons, à faire une rencontre directe avec notre culture, nos ancêtres, nos origines, avec nous-mêmes", a-t-elle épinglé.

Dans cet élan, la structure qu'elle dirige a initié depuis plusieurs mois le tourisme virtuel, démarche visant à déplacer le tourisme vers les individus afin de leur faire connaître les sites touristiques du pays, à travers les réseaux sociaux et par des descentes physiques de manière progressive et selon les accessibilités. Une façon pour cette entreprise spécialisée dans l'organisation des voyages et excursions, de réinventer le tourisme en RDC.

L'idée pour eux est principalement de mieux vendre l'image du pays et changer la perception souvent biaisée du tourisme en Rd. Congo.

Les journalistes lors du point de presse

«Le tourisme est vivant, malgré la covid-19»

Au regard de la crise sanitaire actuelle qui ne favorise pas l'éclosion du secteur touristique, Priscille Kayomb ne désespère pas. "Le tourisme est vivant, malgré la pandémie de covid-19", a-t-elle lancé, d'un ton rassurant.

La Directrice Générale de DiamondTouristic appelle les congolais et les kinois à faire avec cette pandémie.

Par-là, entend-elle, la reprise des sorties et visites touristiques, naturellement dans le strict respect des gestes barrières.

C'est dans ce cadre que cette structure se lance dans des randonnées locales, par province, question de permettre aux habitants de mieux connaître la ville, le village ou la localité dans laquelle ils sont nés ou y ont élu domicile. La première étape sera la ville-province de Kinshasa où, selon Priscille Kayomb, il y a encore plusieurs zones d'ombre.

Il y a lieu de signifier également que DiamondTouristic a lancé depuis 2019, une campagne de sensibilisation sur le tourisme scolaire auprès des écoles nationales dans la ville de Kinshasa, pour insister sur l'aspect éducatif du tourisme, amplement négligé mais pourtant indispensable.

L'objectif de cette démarche est essentiellement de convaincre les différents acteurs du secteur éducatif congolais de donner une place prépondérante au tourisme scolaire. Des descentes dans quelques écoles de la capitale ont été effectuées à ce stade.

Alors que plus de 900 millions de touristes déferlent chaque année sur la planète terre en quête de paysages toujours plus impressionnants, le tourisme représente ce jour près de 10% du PIB mondial. Il constitue, en effet, un pilier important dans le développement d'un pays et peut devenir un facteur favorable à la protection de l'environnement, l'appréciation des cultures et la compréhension entre les peuples.

Présente en RDC depuis février 2018, DiamondTouristic est spécialisée notamment, dans l'hébergement, la restauration, le transport et fournis des services de guide touristique. Elle organise des voyages et excursions pour les besoins de loisirs ou de découvertes, mais diffuse également les informations liées à la promotion du tourisme en RDC par des moyens audiovisuels, numériques ou autres.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.