Congo-Kinshasa: Affaire Transco - José Makila Sumanda traine ses détracteurs en justice

Le rapport publié par l'Observatoire des Dépenses Publiques (ODEP) note que la mauvaise gestion et le vol organisé ont mis en faillite la société de Transport du Congo (Transco) au même titre que City train (STUC). Celui-ci pointe du doigt l'ancien Vice-premier ministre en charge des Transports et Voies de Communication, José Makila, l'accusant d'avoir détourné une somme de 910 mille dollars américains alors qu'il était encore en fonction.

Actuellement Sénateur et Président du Conseil d'Administration à la Société Commerciale des Transports et Ports (SCTP ex ONATRA), José Makila a opposé à ces dénonciations qu'il qualifie de fausses, une contreréaction au niveau des instances judiciaires. Sur son compte Tweeter, l'homme a rejeté en bloc toutes les accusations. «Je n'ai jamais autorisé un tel prêt. Ce n'est pas la prérogative du ministre de transports et voies de communication, mais plutôt du conseil d'administration... », a déclaré José Makila avant de révéler qu'il a demandé à son avocat de "faire une citation directe contre l'ODEP pour calomnie et contre la Radio France internationale (RFI)".

A cette radio française, le PCA de la SCTP reproche d'avoir menti à ses auditeurs. «RFI a dit m'avoir contacté et que je n'ai pas voulu réagir. C'est faux et archifaux, c'est un mensonge. Aucun journaliste de cette radio ne m'a contacté au sujet de ce dossier», dit-il.

José Makila précise que "si le FCC devait puiser de l'argent dans une société sous sa tutelle, ce n'est pas à la moribonde Transco", mais il pouvait bien le faire à la Société Nationale de Chemin de Fer du Congo (SNCC) où il a laissé dans la caisse 35 millions de dollars liquide.

Aussi, a-t-il rappelé, qu'il a instauré la redevance logique terrestre (RLT) à l'Est du pays, taxe revenant à la SCTP et dont seul le ministre des Transports a le droit de retirer l'argent à la banque. "Il n'a pas fait, pour ce détournement alors pourquoi ferait-il à la Transco pour 910 mille de dollars alors qu'il avait 35 millions à la SNCC ? s'interroge-t-il.

Fort de ces "accusations mensongères, et même gratuites" selon lui, il a donc décidé de porter plainte contre l'ODEP qui l'aurait diffamé et la RFI qui aurait menti à ses auditeurs et manqué à une obligation déontologique de confronter les versions.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.