Madagascar: Lutte contre les pollutions marines - L'OLEP et le CFIM main dans la main

Le danger de déversement d'hydrocarbures est omniprésent à Madagascar.

Une convention de partenariat centré sur l'importance des informations a été signée entre l'Organe de Lutte contre les Évènements de Pollution et le Centre de Fusion d'Information Maritime ou CFIM.

Madagascar entend raffermir les dispositifs de lutte contre les pollutions marines telles que les déversements d'hydrocarbures. En effet, avec ses 5.000 côtes environ, la Grande Île n'est pas à l'abris des catastrophes de ce genre. La convention de partenariat récemment signée entre l'Organe de Lutte contre les Évènements de Pollution (OLEP) et le Centre de Fusion d'Information Maritime (CFIM) rentre dans le cadre de cette volonté de renforcement des dispositifs de lutte. Ce, dans la mesure où la collaboration entre les deux entités met l'accent sur l'importance de la collecte, du traitement et de l'analyse d'informations en cas de risque ou de survenance de catastrophes maritimes. La convention entendrait constituer un outils d'aide à la décision lorsque les déversements d'hydrocarbures se présentent. Dans le sens où la collaboration devrait permettre de mettre en place un « système d'alerte précoce »

Ripostes. Le cas récent de déversement d'hydrocarbures à l'Île Maurice aurait permis à Madagascar de prendre des leçons, aussi bien dans la prévention des catastrophes que dans les actions de riposte. La convention de partenariat entre l'OLEP et le CFIM voudrait permettre de déployer rapidement des actions de reponses en cas de déversement d'hydrocarbure. «Des leçons ont été tirées, c'est pourquoi Madagascar se prépare sur le plan matériel, mais surtout du point de vue du savoir-faire pour des prises de décision dans les temps», a-t-on interpellé durant la cérémonie de signature de la convention en question à Fort-Dauphin. Si d'un côté, le partenariat entre l'OLEP et le CFIM voudrait constituer le message selon lequel Madagascar dispose d'une vision, d'un programme bien défini destiné à faire face à d'éventuel déversement d'hydrocarbure, l'accord constitue un moyen de lutte contre les divers trafics d'espèces via les littorales malgaches.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.