Cote d'Ivoire: Situation sociopolitique - Gervais Coulibaly plaide pour le dialogue

27 Septembre 2020

Ancien vice-président de la commission électoral indépendante (Cei), Gervais Coulibaly a retrouvé ses fonctions de président de parti, à la tête du Cap-Udd.

Il s'inquiète ouvertement du climat de peur et de tensions qui précède la tenue de la présidentielle du 31 octobre. Et selon lui, il faut privilégier la force du dialogue au dialogue de la force.

« Nous finirions de toutes les façons par dialoguer, alors évitons des destructions de biens publics et privés, des blessés, des prisonniers et même des pertes en vies humaines et discutons dès maintenant pendant qu'il est temps », a-t-il exhorté lors d'une conférence de presse, samedi dernier, à l'hôtel Belle côte d'Abidjan.

« Monsieur le président de la République, c'est à vous d'ouvrir ce dialogue avec la classe politique. Car l'Houphouëtiste que vous êtes, ne saurait être fatigué de dialoguer .Ce qui nous divise est infiniment plus petit que ce qui nous unit », a-t-il plaidé.

Ce dialogue qu'il appelle de ses vœux, devrait passer en revue toutes les questions politiques qui divisent. Pour Gervais Coulibaly, ancien porte-parole du président Laurent Gbagbo, la loi n'est pas toujours l'unique règle.

Et tout accord dûment obtenu entre les acteurs politiques permet également, en règle générale, de renforcer le vivre ensemble.

Quant à savoir si la querelle de l'opposition sur la Cei est fondée, l'ancien vice-président de la Cei qui fut longtemps en charge de la liste électorale répond : « Ce qui est important, c'est de faire en sorte que les candidats et les différentes parties prenantes soient représentés à tous les niveaux et qu'ils puissent regarder ce qui se fait.

Car dès l'instant où vous n'avez pas confiance en une commission, quel que soit ce que cette commission fera, vous allez toujours douter de sa crédibilité ».

Gervais Coulibaly défend le parrainage citoyen comme l'une des conditions d'éligibilité à la présidentielle à condition qu'il soit « transparent ».

Le 31 août dernier, le président du Cap-udd avait déjà lancé cette invitation au dialogue à la classe politique. Il se réjouit que d'autres voix aillent, comme lui, dans cette voie.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.