Cameroun: Distribution des produits pétroliers - Le boom des stations-service

Elles sont de plus en plus nombreuses dans les villes facilitant ainsi la vie aux populations.

Au ministère de l'Eau et de l'Energie (Minee), on le reconnaît. Difficile de faire plus de 500 m sans voir une station-service. L'on rajoute aussi ici que s'il est un secteur où la libéralisation a plus que réussi, c'est bien celui de la distribution des produits pétroliers. En effet, les stations-service sont de plus en plus nombreuses à travers le pays. A Yaoundé par exemple, du Carrefour Mvan au carrefour Mvog-mbi seulement, l'automobiliste a l'occasion de se ravitailler dans pas moins de cinq stations.

Il en est de même sur la majorité des axes de la ville. « Il est assez difficile de tomber en panne sèche maintenant et de faire le tour de la ville pour trouver du carburant parce qu'on a toujours un point de vente pas loin de soi », affirme un automobiliste en train de s'approvisionner dans une station au niveau du Carrefour Mvog-Mbi.

Le phénomène n'est pas seulement observé dans les zones urbaines. Même en périphérie ou en zone rurale, il y a toujours un opérateur installé. « Quand vous venez de l'Ouest du pays, dès que vous avez traversé Nkometou, vous avez au moins deux points de distribution avant de rallier la capitale Yaoundé. Donc vous pouvez aisément vous ravitailler avant d'affronter les embouteillages qui sont presque toujours présents à l'entrée de la ville de ce côté-là », raconte un habitué de cet axe

Si parfois les enseignes peuvent se ressembler, seul le nom permet de distinguer la marque. « Ce secteur est un secteur dont la dynamique d'évolution est perceptible à l'œil nu. On devrait se réjouir de voir un secteur de l'économie en plein essor. Cette dynamique génère des activités au niveau du transport, mais aussi, permet de répondre à la demande. Avant, la distribution des produits pétroliers était une affaire de multinationales. Mais désormais, vous avez des nationaux qui opèrent dans cette activité », confie une source à la direction des produits pétroliers et du gaz.

Les statistiques confirment en effet cette observation. Aujourd'hui, le Cameroun compte 814 stations-service dont 231 dans la région du Centre. Les opérateurs qui offrent les services agréés pour cette activité de distribution du carburant et des produits connexes sont de 38 dont quelques étrangers seulement. Il faut dire qu'actuellement trois marketeurs tiennent le haut du palier avec 46% des stations-service.

Il s'agit de Total, Mrs Corlay et Oil Libya. Avec cette effervescence, les contrôles se sont également accentués pour s'assurer de la bonne qualité service. « Pour le suivi, nous avons davantage de travail et c'est notre mission régalienne de nous assurer que la qualité des produits est bonne. Donc nous faisons des contrôles inopinés sur le terrain.

Tous les jours nos inspecteurs sont sur le terrain dans le cadre du marquage chimique», rapporte notre source. D'ailleurs, cette technique, selon les dernières données, a permis de réduire le taux de fraude de 36% en 2011 à 1,6% en 2018, avec des effets positifs induits sur le plan fiscal.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.