Burkina Faso: Elections couplées 2020 - Les députés MPP « s'arment » pour une victoire « absolue »

27 Septembre 2020

Les deuxièmes journées parlementaires du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se sont tenues, les 26 et 27 septembre 2020, à Ouagadougou.

Les députés du groupe parlementaire Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) veulent assurer une victoire dès le premier tour à leur candidat Roch Marc Christian Kaboré.

Aussi, ils ont décidé d'œuvrer pour assurer une majorité « absolue » au parti présidentiel au soir des élections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre prochain. Toutes ces ambitions ont été déclinées lors des deuxièmes journées parlementaires du parti au pouvoir, tenues, les 26 et 27 septembre 2020, à Ouagadougou.

Pour mieux affûter leurs armes, les députés MPP ont placé ces journées sous le thème : « Assurer la majorité absolue aux candidats du MPP aux élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 ». Selon le président du groupe parlementaire MPP, Alexandre Tapsoba, le quinquennat n'a pas été un fleuve tranquille.

Depuis l'arrivée au pouvoir du MPP, le parti a été pris pour cible avec l'intention de l'empêcher d'avoir de bons résultats à la fin de son mandat, a-t-il déclaré.

«Mais les harcèlements, les acharnements manifestés principalement par les attaques terroristes depuis 2016 et l'ébullition du front social par les grèves exagérées n'ont pas entamé notre détermination à travailler hardiment pour le bonheur du peuple », a lancé M. Tapsoba.

Celui-ci a également signifié qu'en dépit des contraintes de tous genres, le pouvoir MPP a engrangé des résultats tangibles dans tous les secteurs de la vie politique, sociale et

Les militants ont promis « un coup KO » à Roch Marc Christian Kaboré.

économique. Du bilan de la gestion des affaires publiques, le député Tapsoba a dit que les conditions sociales des travailleurs du public ont connu une nette amélioration.

« En témoigne l'application effective de la loi n°081 portant statut général de la Fonction publique qui a permis le rehaussement des salaires des fonctionnaires », a-t-il insisté.

Il a ajouté que les communes ont été dotées d'ambulances, plusieurs localités ont accès à l'eau potable et bénéficient d'électrification rurale, des moyens conséquents sont mis à la disposition des FDS pour lutter efficacement contre le terrorisme...

Au regard de tous ces « résultats positifs », les députés du MPP ont promis une victoire par « un coup KO » à leur candidat.

Pour eux, leur « champion » a fait ses preuves lors de son premier mandat. « Le MPP, dans sa lutte pour la reconquête du pouvoir dans les mois à venir, dispose suffisamment d'hommes et de femmes de valeur pour relever le défi », a lancé M. Tapsoba.

C'est pourquoi, selon lui, la signature ces dernières semaines d'accords politiques entre des acteurs de la classe politique ne saurait entamer leur marche vers la victoire finale.

Pour lui, cela prouve au contraire que le pouvoir dont le MPPP a la gestion est solidement ancré au sein du peuple d'où des alliances pour pouvoir le combattre.

Pour le président du MPP, Simon Compaoré, le peuple n'a pas eu tort de leur confier la direction du pays en 2015. « Nous pouvons encore faire mieux pour notre pays », a-t-il clamé.

C'est pourquoi, Simon Compaoré a estimé que le peuple doit accorder un nouveau contrat et une majorité confortable à l'Assemblée nationale au président du Faso afin qu'il déroule « sereinement » son programme lors du prochain quinquennat.

Le président de l'Assemblée nationale, Alassane Sakandé, a dit ne pas douter de la victoire du président Roch Kaboré qui dispose suffisamment d'atouts pour sa réélection.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.