Burkina Faso: FONRID - Le comité scientifique et technique évalue les projets spéciaux

27 Septembre 2020

Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, le Pr Alkassoum Maïga, a présidé, le 21 septembre à Koudougou, l'ouverture des travaux de la première session 2020 du Comité scientifique et technique (CST) du Fonds national de la recherche et de l'innovation pour le développement (FONRID).

La première session du Fonds national de la recherche et de l'innovation pour le développement (FONRID) qui se tient à Koudougou permettra d'examiner des projets de recherche reçus à la suite des deux appels à projets, à savoir l'appel SGCI phase 2 et les projets spéciaux COVID-19 et maladies infectieuses, pour répondre urgemment aux préoccupations de l'heure en matière de santé.

Les experts réunis à Koudougou pour la cause, sont venus non seulement du Burkina Faso, mais aussi du Bénin, du Sénégal.

Administrativement, le fonds est gouverné par un conseil d'administration, mais dans l'analyse des dossiers scientifiques et techniques, il est assisté par un Comité scientifique et technique (CST) composé d'experts et de personnes ressources aux compétences confirmées dans les domaines de la recherche, de l'innovation et/ou du développement.

Le comité compte une vingtaine de membres et est sollicité par le FONRID pour analyser et évaluer les projets sollicitant le financement du fonds ; présélectionner les meilleurs projets et les soumettre à l'approbation finale du Conseil d'administration avant le financement éventuel par le fonds ; faire des recommandations pertinentes au conseil d'administration et à l'administration du FONRID sur les projets à financer ; traiter de toutes autres questions scientifiques et/ou techniques que le conseil d'administration lui soumettra.

A ce jour, l'Etat, à travers le FONRID, a financé plus de 90 projets de recherche dans des domaines très variés couvrant les besoins des acteurs de la recherche et du développement et également douze projets ont été financés à travers le soutien des partenaires.

Pour ce qui concerne les appels à projets, sept ont été lancés sur budget propre du FONRID avec plus de 60 projets financés et quatre appels ont été lancés sur le budget des partenaires avec près d'une vingtaine de projets financés.

A la suite de la pandémie de la COVID-19, instruction a été donnée au FONRID de sélectionner des projets dans les domaines de la recherche et de l'innovation qui vont contribuer à améliorer la prise en charge. C'est ainsi qu'une soixantaine de propositions ont été réceptionnées au FONRID.

Pour ce qui concerne les procédures de sélection de projets soumis au FONRID, la session du comité scientifique et technique d'évaluation desdits projets permettra d'évaluer, au cours de la session de Koudougou, qui durera dix jours, au total soixante-onze projets, selon le président du comité technique, Maxime Compaoré.

En ouvrant les travaux de la session, le ministre Alkassoum Maïga a indiqué que si les experts arrivaient à atteindre les résultats escomptés, ce sera une fierté pour le pays en matière de recherche. Selon le premier responsable de la Recherche au Burkina Faso, le FONRID est soutenu à bout de bras par les plus hauts responsables du pays.

A ce propos, il a présenté les attentes du président du Faso contenues dans une lettre qui lui a été adressée. Morceaux choisis : « Il m'apparait important que vous programmiez, selon les règles de l'art de l'efficacité et de l'innocuité, des phyto médicaments recensés contre la COVID-19.

Vous devriez vous mettre en rapport avec les autres ministres pour conduire la validation des solutions technologiques soumises par nos ingénieurs ».

C'est dire combien les premières autorités du pays attendent les conclusions de cette première session du FONRID avec beaucoup d'espoir afin de faire face à la COVID-19 et aux maladies infectieuses.

Au demeurant, le président du comité scientifique et technique, Maxime Compaoré, a rassuré le ministre Alkassoum Maïga qu'il veillera à ce que les résultats attendus soient atteints.

Le FONRID a été créé en 2011 en tant qu'outil d'opérationnalisation de la politique du ministère en charge de la recherche scientifique et de l'innovation en vue de contribuer davantage au développement du pays.

Il a pour missions, entre autres, de soutenir le développement technologique scientifique et l'innovation à travers le financement de projets pouvant contribuer à une avancée dans nos systèmes de production.

A La Une: Innovation

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.